L’Espagne, nouvelle conquête d’Alter Domus

05 Décembre 2017 Par Jonas Mercier
L’Espagne est un pays stratégique pour le développement d’Alter Domus dans la région EMEA.
L’Espagne est un pays stratégique pour le développement d’Alter Domus dans la région EMEA.
(Photo: David Laurent / archives)

La société luxembourgeoise spécialisée dans les services aux acteurs du secteur financier a annoncé mardi qu’elle poursuivait son expansion internationale en ouvrant deux nouveaux bureaux à Madrid et Barcelone.

Deux semaines après avoir annoncé l’acquisition de l’américain Cortland Capital Market Services, dont le siège est à Chicago, Alter Domus annonce son entrée sur le marché espagnol avec l’ouverture de bureaux dans les deux principales capitales financières de la péninsule ibérique, Madrid et Barcelone.

Ce choix a pour but de renforcer la plateforme de l’entreprise en Europe et s’inscrit dans son ambition d’élargir sa présence aux quatre coins du monde, explique la société dans un communiqué.

«L’Espagne est un pays-clé pour investir», détaille Laurent Vanderweyen, le CEO groupe d’Alter Domus. «Non seulement pour son marché intérieur, mais aussi pour la possibilité d’opérer avec des pays tiers en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA), en raison de sa position géostratégique privilégiée au sein de l’Union européenne.»

L’année 2017 aura été riche pour la société fondée en 2003 par d’anciens associés de chez PwC Luxembourg. Alter Domus a en effet acquis cette année deux de ses concurrents aux États-Unis, à savoir Carta Fund Services en février et Cortland Capital Market Services en novembre. En avril, elle avait par ailleurs annoncé l’ouverture d’un deuxième bureau en Irlande, dans la ville de Cork.

Alter Domus compte aujourd’hui quelque 1.200 collaborateurs, désormais dans 33 bureaux à travers le monde.

La rédaction a choisi pour vous

Face à une concurrence de plus en plus accrue entre les pays, voire les villes, les sommes qui peuvent être débloquées par le Digital Tech Fund sont trop faibles pour attirer des start-up étrangères à fort potentiel, estiment les dirigeants d’Expon Capital.

19 Septembre 2018

Deux ans après son lancement, le fonds d’amorçage public-privé affiche quatre jeunes pousses à son tableau de chasse. Mais il faudra augmenter son enveloppe pour espérer attirer au Luxembourg des start-up de plus grande envergure, prévient Expon Capital, la société de capital-risque en charge de sa gestion.

Denise Voss

17 Septembre 2018

L’Alfi a fait part de ses préoccupations concernant l’industrie des fonds d’investissement aux futurs dirigeants. Elle aimerait notamment une réforme de la taxe d’abonnement qui assure un milliard d’euros de rentrées à l’État.