Les syndicats mettent la pression sur l’ABBL

21 Décembre 2017 Par Paperjam.lu
ABBL
«Les difficultés sont encore nombreuses», estiment les syndicats, en opposition à l’ABBL.
(Photo: Maison moderne / archives)

L’Aleba, l’OGBL-SBA et le LCGB-SESF déplorent les positions patronales dans le dossier de la négociation de la convention collective du secteur bancaire. Et réclament une réunion en janvier.

«Sur le fond, et contrairement à ce qu’affirme l’ABBL, les difficultés sont encore nombreuses, et les positions patronales dogmatiques ne facilitent pas l’identification de convergences», déclarent l’Aleba, l’OGBL-SBA le LCGB-SESF dans un communiqué commun publié jeudi. 

De son côté, dans un entretien accordé à Paperjam récemment, l’ABBL attendait les propositions des syndicats en réaction à leur prise de position sur le temps de travail. À l’occasion de la fin de la prolongation de la convention collective 2014-2016 en cette fin d’année, la communication des syndicats laisse apparaître sinon un blocage, une problématique quant aux attentes de part et d’autre.

Les syndicats, qui indiquent avoir transmis leur catalogue de revendications, précisent avoir notifié à l’ABBL leur intention de dénoncer partiellement la convention collective actuellement en vigueur pour demander ainsi l’ouverture officielle de nouvelles négociations.

Ultimatum pour mars

Les trois organisations réclament, pour avancer sur le dossier de la définition d’une nouvelle convention collective sectorielle, la tenue d’une rencontre en janvier et un changement de méthode. Aux groupes de travail qui ont atteint leurs limites, ils demandent la tenue de plénières.

«Aleba, OGBL-SBA et LCGB-SESF, en front commun, considèrent d’ailleurs que si des avancées concrètes devaient ne pas voir le jour avec fin mars 2018, ils seraient obligés de considérer qu’il n’y pas de volonté de la part de l’ABBL d’arriver à un accord garantissant des conditions de travail et de rémunération adéquates pour les salariés du secteur bancaire, tout en répondant au nécessaire souci de modernisation de la convention collective de travail actuelle, et tenant compte des évolutions de la place financière au Luxembourg», ajoutent encore les syndicats.

La rédaction a choisi pour vous

ABBL

07 Décembre 2017

L’Association des banques et banquiers se dit «très surprise» par la campagne d’information lancée par l’OGBL sur l’organisation du temps de travail, l’un des principaux sujets de discussion dans le cadre des négociations sur la convention collective dans le secteur.

Sandrine De Vuyst: «Beaucoup de femmes sont fortes, sans qu’elles n’aient besoin de crier ni de taper fermement des poings sur la table.»

13 Décembre 2018

Elle a démarré sa carrière chez ING Luxembourg en 1996. 22 ans plus tard, Sandrine De Vuyst est toujours fidèle au poste. Elle dirige le Private Banking d’ING. Entretien dans le cadre de la série #FemaleLeadership.