Les salariés du bâtiment descendent dans la rue

06 Juillet 2018 Par Ioanna Schimizzi

Alors que le LCGB avait organisé un rassemblement à Esch-sur-Alzette, l’OGBL avait convié les salariés du secteur du bâtiment à Luxembourg-ville. Selon les organisateurs, plus de 2.500 personnes étaient présentes dans la capitale.

Les salariés du secteur du bâtiment ont battu le pavé ce jeudi soir, à Luxembourg-ville, à l’appel de l’OGBL. Le rendez-vous était donné à 17h, au croisement du boulevard de la Pétrusse et de la rue Schiller.

Peu après 18h, le convoi s’est mis en branle, direction la place Clairefontaine. De son côté, le LCGB avait également organisé un rassemblement ce jeudi à 18h, mais à Esch-sur-Alzette – fief de l’OGBL. Les deux syndicats avaient prévu à l’origine un rassemblement commun, mais le front syndical s’est désuni récemment.

Plus de 2.500 personnes ont répondu présent à l’appel de l’OGBL, selon l’organisation. «Cette manifestation est un énorme succès. Le patronat pensait jusqu’à aujourd’hui que nous bluffions, il voit désormais que les salariés du bâtiment sont motivés et déterminés pour leur convention du travail», a appuyé Jean-Luc De Matteis, secrétaire central de la branche Bâtiment de l’OGBL, à la tribune installée pour l’occasion place Clairefontaine.

«Contre des négociations qui s’éternisent»

Équipés de tambours, de drapeaux, ou de sifflets, les membres du cortège se sont déplacés dans les rues de la capitale, amenant quelques fois les policiers présents à couper temporairement la circulation.

Les principales revendications de l’OGBL ce jeudi étaient: «une augmentation de 4,5% de nos salaires réels, une convention collective de travail pour tous les salariés, y compris administratifs, de meilleures conditions de travail et un accès à la formation professionnelle libre et sans restrictions.»

Le syndicat majoritaire dans le secteur du bâtiment a également insisté sur ce pour quoi il était contre, en l’occurrence: «Des négociations qui s’éternisent à cause du patronat, toute dégradation de nos conditions de rémunération, ainsi que toute forme de flexibilité supplémentaire.»

La rédaction a choisi pour vous

Construction Bâtiment

16 Février 2018

Le patronat assure qu’il ne bloque pas les négociations pour un nouveau contrat collectif dans le secteur du bâtiment. Le Groupement des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics reproche des «contrevérités» et de mauvaises intentions de la part des syndicats.

Les employés du secteur de la construction attendent depuis deux ans la signature d'une nouvelle convention collective.

22 Mars 2018

La branche Construction du syndicat OGBL veut passer à la vitesse supérieure dans le conflit qui l’oppose au patronat du secteur: un rassemblement de protestation est prévu dans les locaux du syndicat à Esch, ce jeudi à 18h.