Les OPC profitent de la performance des marchés

10 Juillet 2018 Par Paperajm.lu
Les actions américaines ont particulièrement bien performé en mai.
(Photo: Licence C. C.)

Les organismes de placement collectif ont enregistré un nouveau record à la fin du mois de mai, profitant de la bonne santé des marchés. Les émissions nettes sont par contre en recul.

Au cours du mois de mai 2018, les actifs sous gestion dans le secteur des fonds d’investissement ont encore augmenté de 1,03% par rapport au mois d’avril. Les organismes de placement collectif enregistrent donc un nouveau record à 4.271.025 milliards d’euros (4.227.532 milliards en avril).

Selon les explications de la CSSF, c’est l’évolution favorable des marchés financiers qui contribue uniquement à cette nouvelle hausse. Elle apporte 51.851 milliards (1,23%), alors que les émissions nettes sont en recul de 8.358 milliards (-0,2%).

Le nombre d’organismes de placement collectif est stable d’un mois à l’autre à 3.991 unités.

La CSSF observe aussi que les fonds qui misent sur les actions américaines ont connu les meilleures performances en termes de résultat (+4,97%). Elle l’explique par la publication de résultats d’entreprises au-dessus des anticipations, des indicateurs économiques stables et l’appréciation du dollar par rapport à l’euro.

Les OPC à actions européennes ont aussi connu une légère hausse (+0,83%), malgré la montée du risque politique en zone euro.

La rédaction a choisi pour vous

actions - bourse

05 Février 2018

Les organismes de placement collectif ont crevé un nouveau plafond en atteignant, fin décembre, 4.159 milliards d’euros, dans un contexte de réduction du nombre des fonds.

CSSF

04 Avril 2017

Entre les mois de janvier 2016 et 2017, le patrimoine global net des organismes de placement collectif (OPC) a progressé de plus de 10%, souligne la CSSF.

Sur la scène, de gauche à droite: Sundhevy Debrand, membre de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO) et Chief compliance officer chez Quilvest Luxembourg Services sa; Azaratou Sondo, Directrice générale adjointe en charge du Réseau à la Faîtière des caisses populaires du Burkina (FCPB); et Luc Vandeweerd, membre du Conseil d’administration de ADA.

10 Octobre 2018

La thématique de ce Midi aura décidément suscité beaucoup d’intérêt, à en noter les nombreuses questions des professionnels du secteur financier présents dans la salle. Ce 10 octobre à la Banque de Luxembourg, près de 100 personnes ont assisté au débat sensible de la finance inclusive face au terrorisme, entre la dirigeante de la plus grosse institution de microfinance au Burkina Faso et l’une des 900 membres de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO).