Les Chaux de Contern deviennent Contern

06 Octobre 2017 Par Paperjam.lu
Érick Klückers
Eric Klückers: «Nous souhaitons mettre en avant la proximité avec nos clients et partenaires.»
(Photo: Contern)

L’activité «chaux» des Chaux de Contern n’étant plus d’actualité, la société a décidé de se rebaptiser plus simplement Contern.

Société bientôt centenaire – elle a débuté ses activités en 1923 –, les Chaux de Contern sont devenues incontournables aujourd’hui au Luxembourg dans les secteurs du bâtiment et du génie civil.

Toutefois, l’activité minière de l’exploitation des chaux appartenant au passé, la direction de l’entreprise a décidé – comme elle l’a annoncé ce jeudi – de raccourcir son nom en le limitant à sa seule mention géographique, pour devenir Contern, toujours sous une même forme juridique de SA, mais à travers un nouveau logo.

«Étroitement liés au marché luxembourgeois et régional, nous souhaitons mettre en avant cette proximité avec nos clients et partenaires, à travers ce nouveau nom», a indiqué Eric Klückers, le CEO de Contern.

Fernand Schiltz, le bourgmestre de la localité, s’est quant à lui réjoui de cette décision «qui portera le nom de Contern bien au-delà des frontières du pays».

Également présent lors de cette annonce, le président du conseil d’administration de Contern, Robert Dennewald, a pour sa part souhaité des efforts en matière de responsabilité environnementale déployés ces dernières années par la société avec «une production régionale et des circuits de distribution courts pour une empreinte écologique réduite». En complément d’un programme de recyclage et l’utilisation toujours plus importante de produits de construction écologiques.

La rédaction a choisi pour vous

Jacques Lanners

02 Décembre 2017

C’est un des «hidden champions» du Luxembourg, ces quelques géants à l’international qui sont habituellement discrets dans leur propre pays. À la présidence du directoire de Ceratizit, Jacques Lanners conduit le groupe austro-luxembourgeois dans un style direct teinté d’une profonde passion pour son métier. Et pour l’humain.