Le Parquet général se consolide

11 Août 2017 Par Camille Frati
Administration judiciaire
L’Administration judiciaire a obtenu le recrutement de 32 magistrats d’ici 2020 afin de répondre à la croissance de son activité et à l’élargissement de ses missions.
(Photo: Luc Deflorenne / archives)

Trois nouveaux postes de magistrats seront pourvus le 16 septembre prochain.

Le Mémorial affichait jeudi plusieurs nominations au sein de l’Administration judiciaire, dont celle de John Petry, actuellement premier avocat général (il avait notamment représenté le Parquet général lors du procès LuxLeaks en appel), qui va rejoindre Jeannot Nies au poste de procureur général d’État adjoint auprès du procureur général d’État Martine Solovieff.

Simone Flammang reprendra son poste de premier avocat général, rejoignant à cette fonction Christiane Bisenius, Marie-Jeanne Kappweiler et Serge Wagner.

Enfin Elisabeth Ewert, premier juge au tribunal d’arrondissement de Diekirch, deviendra quant à elle le 5e avocat général du Parquet général, aux côtés de Marc Harpes, Sandra Kersch, Marc Schiltz et Monique Schmitz.

Le 16 septembre, le Parquet général comptera donc un procureur général d’État, deux procureurs généraux d’État adjoints, quatre premiers avocats généraux et cinq avocats généraux.

32 magistrats recrutés d’ici 2020

Ces nominations font suite à l’entrée en vigueur de la loi du 27 juin 2017 arrêtant un programme pluriannuel de recrutement dans la magistrature et portant modification de la loi modifiée du 7 mars 1980 sur l’organisation judiciaire.

La loi prévoit que 18 magistrats soient recrutés pour le siège et 14 pour les parquets entre 2017 et 2020 afin de répondre à l’augmentation de l’activité judiciaire – corrélée au dynamisme démographique du pays – et à la complexité accrue des procédures induite par les récentes réformes telles que la loi du 8 mars 2017 renforçant les garanties procédurales en matière pénale ou encore la loi du 24 février 2015 modifiant le Code d’instruction criminelle afin d’y introduire le jugement sur accord. Une réalité rappelée par le ministre de la Justice devant la commission juridique en réponse au Conseil d’État dont l’avis taclait une inflation de recrutements jugée infondée.

La rédaction a choisi pour vous

cité judiciaire

11 Avril 2017

Le Conseil d’État réitère ses réserves quant au recrutement constant de nouveaux magistrats, appelant l’Administration judiciaire à absorber le surplus de travail par d’autres moyens.

07:00

Dans une ère où il semble plus judicieux, pour être ou devenir compétitif, de restructurer ou de rationaliser, le licenciement des seniors ne cesse d’augmenter. Pourtant, en y réfléchissant bien, les conséquences financières d’un jeunisme à outrance peuvent s’avérer plus importantes que celles du choix de maintenir l’emploi des plus anciens.

Cédric Bellwald, président du Jeune Barreau

21 Octobre 2017

Entré au Barreau en 2009, Cédric Bellwald (Moyse & Bleser) endosse cet automne la présidence de la conférence du Jeune Barreau, succédant à Henry de Ron. Avec l’envie de faire avancer les dossiers qui tiennent à cœur aux 1.500 avocats ayant moins de 11 ans d’expérience — soit la majorité des avocats du Barreau qui en compte 2.400.