Le Luxembourg renforce sa présence à Paris et Bruxelles

18 Juillet 2018 Par Paperjam.lu
(De g. à dr.) Philippe Thill, futur conseiller financier, Natalia Radichevskaia, future conseillère auprès de l’OCDE, Pierre Gramegna, ministre des Finances et Katarina Köszeghy, attachée fiscale.
(De g. à dr.) Philippe Thill, futur conseiller financier, Natalia Radichevskaia, future conseillère auprès de l’OCDE, Pierre Gramegna, ministre des Finances, et Katarina Köszeghy, attachée fiscale.
(Photo: ministère des Finances)

Le ministère des Finances renforce sa présence à Paris avec Natalia Radichevskaia et à Bruxelles avec Katarina Köszeghy et Philippe Thill.

Le ministère des Finances a décidé de solidifier ses équipes avec l’arrivée de collaborateurs supplémentaires sur deux fronts: l’Union européenne à Bruxelles et l’OCDE à Paris.

À Bruxelles, l’équipe va être renforcée par deux personnes. Philippe Thill, juriste au sein de la direction Budget et place financière, et Katarina Köszeghy, juriste-fiscaliste au sein de la direction Fiscalité, seront détachés auprès de l’équipe Ecofin, avec effet au 1er septembre prochain pour l’un et 1er janvier pour l’autre.

Ils complèteront l’équipe déjà composée d’Amir Motahari, conseiller aux affaires budgétaires, et de Jules Elsen, attaché fiscal.

Philippe Thill succèdera quant à lui à Natalia Radichevskaia comme conseiller financier et suivra les dossiers Ecofin, dont ceux liés aux services financiers et à l’Union économique et monétaire, ainsi que les sujets macroéconomiques.

Katarina Köszeghy suivra notamment les dossiers liés à la fiscalité directe, dont la fiscalité numérique.

Défendre au mieux les intérêts du pays

Pierre Gramegna, ministre des Finances

À Paris, Natalia Radichevskaia, conseillère, viendra renforcer la représentation permanente du Luxembourg auprès de l’OCDE. En tant que juriste, elle assurera le suivi des dossiers financiers traités au sein de l’OCDE, sera en charge de la fiscalité numérique et des questions liées à l’échange d’informations et à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme.

Ce renforcement est primordial d’après le ministre des Finances, Pierre Gramegna: «Pour défendre au mieux les intérêts du pays auprès des instances européennes et internationales, il est primordial pour le Luxembourg d’y être représenté par des spécialistes de haute qualité».

La rédaction a choisi pour vous

Pierre Gramegna

25 Juin 2018

Le compte général de l’exercice 2017, dont le projet de loi a été adopté par le conseil de gouvernement vendredi, fait état d’un excédent de plus de 1,3 milliard d’euros, alors que le budget voté prévoyait un déficit de 851 millions d’euros.

Carlo Thelen

09 Février 2018

Le 2 février 2018, soit quelques semaines à peine après l’entérinement par la Chambre des députés du budget 2018 (le 22 décembre 2017), le ministre des Finances a présenté une actualisation de la situation des finances publiques. Cette présentation, dont je tiens à saluer le principe car elle est gage de transparence, n’est pas passée inaperçue.