Le Luxembourg franchit la barre des 590.000 habitants

La population résidente du Grand-Duché continue de croître pour se rapprocher du seuil symbolique des 600.000 résidents, selon les données du Statec, publiées vendredi. Au 1er janvier, près de la moitié des résidents (48%) ne possédaient pas la nationalité luxembourgeoise.

En progression de 2,5% sur un an, la population résidente luxembourgeoise flirte désormais avec la barre des 600.000 personnes.

Au 1er janvier 2017, le pays comptait officiellement 590.667 habitants, selon les données du Statec publiées vendredi.

Avec une moyenne d’âge de 40,1 ans pour les femmes et de 38,5 ans pour les hommes, la population du pays est restée relativement jeune, mais d’abord du fait des étrangers dont l’âge moyen est inférieur à celui des Luxembourgois.

L’an dernier, le nombre des naissances a légèrement reculé, de 1,1%, tout comme celui des décès, qui a diminué de 0,4%.

Alors que les mariages avaient connu une forte progression en 2015, leur nombre a diminué l’an dernier, tout en restant supérieur à celui des années précédentes. Parmi les 1.884 mariages contractés l’an dernier, 3,5% l’ont été entre partenaires de même sexe.

Du côté des divorces, ils sont passés de 1.345 en 2015 à 1.241 en 2016, ce qui représente une diminution de 7,7%.

En matière de solde migratoire, il a été positif de 9.446 personnes l’an dernier, avec 22.888 arrivées (-3,8%) pour 13.442 départs (+6,3%).

Portugais, Français et Italiens les plus nombreux

Au final, ce solde migratoire s’est affaissé de 15,3% entre 2015 et 2016 affirme le Statec, «soit le niveau le plus faible observé au cours de ces dernières années, mais toujours supérieur à celui qui prévalait avant la crise économique de 2008».

Enfin, du fait que les soldes naturels et migratoires des étrangers sont plus importants que ceux des Luxembourgeois, la part de ces étrangers dans la population résidente a encore progressé l’an dernier, de l’ordre de 1%.

Ces étrangers représentent donc aujourd’hui 47,7% de l’ensemble des résidents du pays. Parmi ceux-ci, 16,4% sont Portugais, 7,5% Français et 3,6% Italiens.

Ces trois communautés constituent un peu plus du quart (27,5%) de la population totale et plus de la moitié (57,7%) de l’ensemble des résidents étrangers établis au Luxembourg.

La rédaction a choisi pour vous

06:00

Il s’agit, au Luxembourg, de la part moyenne des élèves (63,5% de garçons et 59,3% de filles) de l’enseignement secondaire supérieur qui, en 2015, suivaient une formation professionnelle, selon des données que vient de publier Eurostat. Cette part est plus élevée que la moyenne européenne, qui se situe à 47%, et fait du Luxembourg le huitième État membre où cette formation est la plus plébiscitée, le champion toute catégorie étant la République tchèque avec une part de 73,2%.

Pisa

22 Novembre 2017

Pour la première fois, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a consacré une étude sur le travail collaboratif. Le ministère de l'Education nationale veut réduire le rythme de la participation du pays à l'enquête.

Tonie van Dam

21 Novembre 2017

Tonie Van Dam, vice-rectrice et professeur de géodésie physique à l’Université du Luxembourg, a reçu, samedi 18 novembre, le Grand Prix 2017 en Sciences géologiques de l’Institut grand-ducal, remis par un jury international. La cérémonie s’est déroulée à la Chambre de commerce du Luxembourg.