Le List et Circuit Foil pour un cuivre révolutionnaire

19 Avril 2017 Par Paperjam.lu
cuivre
«Cette collaboration constitue une preuve supplémentaire du rôle éminent joué par l’institut en tant que RTO (Research & Technology Organisation, ndlr) pour transférer la technologie aux entreprises et renforcer ainsi l’économie luxembourgeoise», estime Damien Lenoble du List.
(Photo: Licence CC)

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (List) a signé mardi un partenariat de trois ans avec l’industriel Circuit Foil pour développer un nouveau type de cuivre capable de résister à des charges électriques très puissantes.

L’ambition des chercheurs est de mettre au point une nouvelle génération de cuivres destinés à la fabrication d’avions composites résistant à la foudre. En plein vol, les éclairs peuvent en effet causer des trous millimétriques dans la carcasse des appareils ou détruire des capteurs. Il existe par ailleurs le risque que les champs électromagnétiques générés par l’orage interfèrent avec le système électronique de l’appareil.

Les nouveaux matériaux que souhaite développer le fabricant luxembourgeois de feuilles de cuivre en partenariat avec le List vont résoudre ces problèmes. «Ce projet de recherche va apporter à terme une corde supplémentaire à notre arc», a déclaré Fabienne Bozet, CEO de l’entreprise, citée par un communiqué. «Il s’intègre à la stratégie d’expansion de notre portefeuille d’offres vers des produits à plus haute valeur ajoutée, spécialement dans d’autres secteurs que ceux de l’électronique et l’automobile, où la majorité de nos produits sont vendus».

Deux partenariats en un mois

Soutenu par le Fonds national de la recherche (FNR) dans le cadre d’un Core-PPP, un partenariat public-privé spécialement dédié au domaine industriel, ce partenariat traduit la volonté du List de garder un lien avec l’économie réelle.

«Ce projet témoigne de nouveau de l’impact industriel de la recherche menée depuis cinq ans par le List en nanomatériaux», a d’ailleurs souligné Damien Lenoble, le chef de l’unité Nanomatériaux & Nanotechnologies au List. «Cette collaboration constitue une preuve supplémentaire du rôle éminent joué par l’institut en tant que RTO (Research & Technology Organisation, ndlr) pour transférer la technologie aux entreprises et renforcer ainsi l’économie luxembourgeoise.»

Cet accord de collaboration avec Circuit Foil s’ajoute à un autre qui a été signé au début du mois avec l’entreprise japonaise Carlex, dont l’une des usines se situe à Grevenmacher.

Spécialisé dans les verres pour l’industrie automobile, l’industriel a pour objectif de développer avec les scientifiques du List des parebrises capables de réduire l’impact écologique des systèmes de chauffage et de refroidissement dans les voitures grâce à l’utilisation de revêtements intelligents.

La rédaction a choisi pour vous

06:00

Plus de trois quarts des résidents luxembourgeois préfèreraient les magasins qui proposent des solutions de paiement cashless, selon la dernière étude d’ING International Survey. Les règlements en liquide restent pratiqués pour les toutes petites sommes, le changement en termes de modes de paiement s’opérant entre 11 et 50 euros, précise le sondage.