Le labo digital de BNP Paribas

02 Mars 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Parmi les 10 premiers nouveaux services proposés, quatre ont été initiés depuis le Luxembourg, en collaboration avec des sociétés fintech, voire des acteurs technologiques plus importants.
(Photo: Eric Chenal / archives)

BNP Paribas Wealth Management associe ses clients au développement de nouveaux outils digitaux. Luxembourg est un des trois pôles de l’innovation.

BNP Paribas Wealth Management, la division banque privée du groupe français, déploie des moyens importants pour assurer sa transformation digitale et répondre aux attentes de ses clients. Elle a ainsi mis en place il y a trois ans le programme «Expérience client». L’idée: rassembler les compétences des banquiers privés, des spécialistes de la technologie, mais aussi des clients, pour mettre au point des innovations aptes à réellement améliorer les services. Au total, plus de 400 personnes sont impliquées dans ce programme à travers trois incubateurs: Luxembourg, Genève et Singapour.

«Nous sommes convaincus d’être dans une période où l’on peut faire la différence en réinventant les différentes étapes du parcours client en s’appuyant sur les nouvelles technologies, commente François Dacquin, CEO Wealth Management Luxembourg. Le fait de travailler de manière plus agile en associant des clients comme des start-up a rendu plus efficaces et plus économiques nos investissements, tout en permettant un lancement plus rapide des nouveaux services. »

Dans une première phase, 10 nouveaux services ont été mis au point. La «seconde saison» est en cours, et BNP Paribas Wealth Management pense pouvoir proposer quatre nouveaux services dans le courant de cette année. À noter que ces différents développements sont répartis entre les trois pôles géographiques, ce qui rend aussi l’investissement plus efficient. «Nous avons fait le choix de travailler en réseau, ce qui est une de nos forces, note François Dacquin. Nous avons en effet observé que nos clients, qu’ils soient en Asie ou en Europe, partagent beaucoup d’attentes. »

Parmi les 10 premiers nouveaux services proposés, quatre ont été initiés depuis le Luxembourg, en collaboration avec des sociétés fintech, voire des acteurs technologiques plus importants. C’est par exemple depuis le Grand-Duché qu’a été développé un outil de biométrie appliquant la reconnaissance faciale et vocale pour accéder aux comptes, l’application MySafePlace (espace sécurisé qui permet le stockage de l’ensemble de ses données) ou MyEagleVision, un outil d’agrégation des actifs détenus par le client dans différentes banques et qui permet donc le meilleur conseil possible par rapport à son patrimoine global.

«Le Luxembourg nous a semblé être la Place la mieux adaptée pour concentrer nos expertises et nos investissements vis-à-vis des attentes de la clientèle européenne ayant des besoins internationaux», poursuit le responsable Wealth Management Luxembourg. Cette stratégie semble faire ses preuves. Fin septembre 2017, la banque a en effet été classée deuxième mondiale – derrière Credit Suisse et UBS, premiers ex æquo – pour les meilleures applications mobiles en banque privée par le site myprivatebanking.com.

La rédaction a choisi pour vous

BGL BNP Paribas is to acquire wealth management and insurance activities of ABN Amro Bank Luxembourg
Delano

20 Février 2018

BGL BNP Paribas is to acquire wealth management and insurance activities of ABN Amro Bank Luxembourg, a deal which remains subject to regulatory approval.

Tetrao était en concurrence avec 15 autres start-up finalistes venues de Berlin, Istanbul, Nankin, Paris, Rome, San Francisco, Singapour et Varsovie.

12 Décembre 2017

La start-up membre de la Lhoft a remporté le 1er prix du hackathon international organisé par BNP Paribas pour une solution facilitant l’ouverture de comptes bancaires pour des clients professionnels, grâce à l’intelligence artificielle.

Le solde interbancaire, c’est-à-dire la différence entre créances et engagements interbancaires, a atteint 149.813 millions d’euros à la fin du mois d’octobre, selon les derniers chiffres de la BCL.

10 Décembre 2018

La somme des bilans des établissements de crédit s’est élevée à 787.400 millions d’euros au 31 octobre dernier, soit une hausse de 0,9% sur un mois. C’est ce qui ressort notamment du dernier bilan de la Banque centrale du Luxembourg.