L’axe Martelange-Aubange très grand-ducal

20 Décembre 2017 Par Frédéric Antzorn
Attert
Logeant plus de 60% de frontaliers belges, la commune d’Attert est celle où le revenu médian est le plus élevé de la province de Luxembourg.
(Photo: DR)

Cinq communes belges situées le long de la frontière luxembourgeoise sont économiquement très liées au Grand-Duché, révèle le Réseau d’études et d’analyses de la province de Luxembourg (Real).

Le Real vient de présenter l’édition 2017 de son tableau de bord socio-économique qui dresse un portrait complet des 44 communes qui composent cette province, aussi bien en matière d’emploi que de revenu ou de niveau de vie des personnes qui y résident.

Elle souligne également que la proximité du bassin d’emploi qu’est le Luxembourg «influe largement sur bon nombre de facteurs du développement de ces communes».

Parmi celles-ci, sept – dont les cinq premières sont «collées» à la frontière grand-ducale – ont un ratio de travailleurs frontaliers, par rapport à l’ensemble de leur population active, supérieur à 50%. Il s’agit des communes d’Aubange (66,4%), de Messancy (61,9%), d’Attert (60,3%), d’Arlon (58,7%), de Martelange (52,8%), de Musson (51,7%) et de Saint-Léger (50,7%).

En corollaire de cette situation, c’est dans ces communes qu’on retrouve les revenus médians les plus élevés de la province, notamment à Attert (34.229 euros) et à Messancy (30.675 euros).

Le revers de la médaille

Mais cette proximité avec le Grand-Duché a également un prix puisque c’est également parmi certaines de ces communes du sud-est de la province de Luxembourg que les coûts de l’immobilier des terrains sont les plus importants, notamment à Arlon (97,7 euros/m2) et à Attert (75,2 euros/m2), alors que la moyenne pour l’ensemble de la province est de 33,4 euros/m2.

«Ces prix élevés dans les arrondissements d’Arlon sont partiellement expliqués par le développement du Grand-Duché de Luxembourg et la difficulté de s’y loger, puisqu’en 2015, le prix moyen luxembourgeois était de plus de 550 euros/m2, et ces prix continuaient d’augmenter», note encore la dernière étude du Real. Qui souligne enfin que face à la concurrence luxembourgeoise toute proche, les communes du sud-est de la province de Luxembourg sont celles – de Martelange à Virton – qui disposent du plus faible nombre d’entreprises par millier d’habitants.

La rédaction a choisi pour vous

Repenser l’organisation du travail, favoriser la mobilité douce et l’harmonisation fiscale sont des idées avancées par les deux candidats.

11 Octobre 2018

À l’approche des élections communales en Belgique qui se tiennent aussi ce 14 octobre, Paperjam a sondé deux candidats-têtes de liste rivaux à Arlon. Au menu: l’idée d’une fiscalité transfrontalière et la mobilité des frontaliers.