L’avenir de Mercedes se fera sous le sceau du «MBUX»

15 Janvier 2018 Par Hub Institute

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Louis Vuitton travaille avec Axible pour géolocaliser – et sécuriser – ses malles

Axible, start-up française, a développé un nouvel objet connecté destiné aux entreprises: M’bient, solution déjà choisie par le groupe de luxe LVMHLouis Vuitton Malletier fait appel aux services de la start-up pour embarquer un système de géolocalisation et d’alertes dans ses malles. Au-delà de cette collaboration visant un tracking des bagages, M’bient développe des cas d’usage intéressants pour le retail. En mesurant par exemple combien de fois une porte est poussée, on peut obtenir le taux de fréquentation d’un magasin, d’une cabine d’essayage et in fine ajuster la gestion des stocks et du personnel présent en magasin.

L’avenir de Mercedes se fera sous le sceau du «MBUX»

Dans une conférence vibrante, Mercedes-Benz a dévoilé le futur de son expérience utilisateur: la plateforme MBUX (pour Mercedes-Benz User eXperience). Les prochains modèles du constructeur (à commencer par les classes A les moins luxueux) plongeront le «conducteur» – s’il dispose encore d’un volant – dans un monde de confort et d’optimisation où la voiture, animée par le deep learning (une forme d’intelligence artificielle) sera capable de dialoguer avec lui tout à fait naturellement. Un fait prouvé par les démonstrations réalisées devant nos yeux lors de la conférence. Bien sûr, les futures Mercedes seront ultra connectées et disposeront d’un tableau de bord graphique (animé par les dernières technologies Nvidia) qui fera office d’interface vers l’écosystème applicatif ouvert du constructeur allemand. Si ce dernier démontre ne pas être à la traîne en matière de mobilité, il devra toutefois compter sur une féroce compétition, notamment de la part de nouveaux venus hyper sophistiqués comme le chinois Byton que nous vous présentions en début de semaine.

Netflix, champion de l’earned media: démonstration au CES

À chaque opération de promotion, Netflix réinvente la publicité et crée ses propres formats. Cette année au CES, certains ont pu passer sur le stand de la start-up Psychasec, où étaient exposés en vitrine des mannequins quasi nus très réalistes, des enveloppes corporelles disposées dans des tubes. Psychasec est en fait une start-up fictive d’Altered Carbon, la prochaine série SF à gros budget de Netflix. Sur le stand, les intervenants expliquent qu’ils souhaitent «sauvegarder votre mémoire», «transférer votre conscience vers un nouveau et meilleur corps»... Tout en prenant les adresses mail, l’équipe promet plus d’informations sur ses avancées le 2 février, date de diffusion de la série. Résultat: des leads générés et une couverture presse internationale, une campagne de promotion et d’activation rondement menée!

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR proposée par le HUB Institute.

La rédaction a choisi pour vous