La voix catalane en faveur du oui

02 Octobre 2017 Par Paperjam.lu

Le référendum organisé dimanche en Catalogne a vu la victoire du camp indépendantiste à hauteur de 90%, selon le gouvernement catalan.

Le gouvernement catalan aura réussi son pari, celui de mobiliser la population de la région pour se prononcer en faveur ou non de son indépendance. Le référendum organisé dimanche 1er octobre aura rassemblé 2,26 millions de personnes, selon les chiffres évoqués dans la presse, sur une population de Catalogne qui compte 5,34 millions d’électeurs. Soit un taux de participation de 42,3%. 

Le gouvernement catalan toujours annonce que le camp du «oui» l’a emporté avec 90% des voix. Un exercice considéré comme illégal par le gouvernement central espagnol et qui a été marqué par un usage de la force de la part de la police espagnole. Une centaine de personnes ont été blessées et les scènes de réprimande par la police ont fait le tour des réseaux sociaux.

Le porte-parole du gouvernement catalan, Carles Puigdemont, a annoncé que les résultats du référendum seront transmis au Parlement afin qu’il prenne acte en fonction du résultat. Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, refuse de reconnaître le référendum et défend l’attitude de la police. 

Des mouvements indépendantistes et des syndicats catalans ont d’ores et déjà appelé à une grève générale pour ce mardi 3 octobre. Une période politique délicate s’annonce dans les prochaines semaines en Espagne. 

Les principaux responsables européens se sont gardés de commenter tant les violences que le résultat de ce référendum sur leur compte Twitter.

La rédaction a choisi pour vous

20 Juillet 2018

Paperjam.lu vous propose chaque jour la revue de presse de l’économie par Marc Fiorentino, en partenariat avec Monfinancier.com. Un regard vif et acéré sur l’actualité au travers des unes des quotidiens français et internationaux.

Après deux démissions consécutives dans son gouvernement en début du mois, le gouvernement de Theresa May est sous pression.

20 Juillet 2018

Dans une communication publiée jeudi, la Commission européenne s’inquiète de l’évolution de la situation en Grande-Bretagne et invite les États membres à intensifier leurs préparatifs pour se préparer «à tous les niveaux et à toutes les issues».

19 Juillet 2018