La voiture autonome made in Luxembourg

04 Juin 2018 Par Jonas Mercier
«L’idée est d’attirer des entreprises pour travailler avec nous. À terme, notre ambition est aussi de créer des spin-off qui puissent porter notre technologie», a expliqué Raphaël Frank à Paperjam.lu.
(Photo: SnT)

Le SnT, bras technologique de l’Uni, a développé un système permettant à un véhicule d’accélérer, de freiner et de tourner sans intervention humaine. Il entend maintenant continuer ses recherches avec des partenaires privés.

Dans la plus grande discrétion, un groupe de chercheurs du SnT développe depuis le début de l’année un système de conduite autonome. Tout est prêt et une démonstration sera faite mardi, à l’occasion du SnT Partnership Day, ainsi que jeudi, lors de l’Automotive Day.

«Pour l’instant, nous ne travaillons qu’avec des caméras qui analysent l’environnement et les résultats sont très satisfaisants», a expliqué à Paperjam.lu Raphaël Frank, le responsable du projet. «Beaucoup de travail reste à faire, notamment en intégrant des radars et des lidars (télédétection par laser, ndlr), mais l’idée de cette première démonstration est de prouver que nous sommes capables de nous attaquer à cette technologie.»


Il existe un engouement particulier autour de la conduite autonome et connectée au Luxembourg. Le Grand-Duché a signé en juillet dernier un accord de coopération avec l'Allemagne et la France pour la création d'un «site expérimental numérique transfrontalier». Ce statut permet des expérimentations de véhicules autonomes sur certaines routes des trois pays. Les premiers tests devraient bientôt être effectués.

C'est du fait de ce contexte propice au développement de cette technologie que le SnT a décidé de lancer en interne un tel projet. Généralement, il attend d’être contacté par des entreprises sur des thématiques précises avant de mettre à contribution ses chercheurs.

«Cette fois-ci, nous avons pris les devants, car nous estimons qu’il s’agit d’un pilier de recherche indispensable», a précisé Raphaël Frank. «L’idée est, maintenant, d’attirer des entreprises pour travailler avec nous. À terme, notre ambition est aussi de créer des spin-off qui puissent porter notre technologie.»

La rédaction a choisi pour vous

Démonstration voitures autonomes

14 Septembre 2017

D’ici au premier semestre 2018, les autoroutes, puis certaines routes, du centre et du sud du pays seront utilisées dans le cadre d’un «site expérimental numérique transfrontalier» qui doit permettre de développer des technologies liées aux transports intelligents.

Le taxi autonome développé par la start-up française Navya est actuellement en phase de test et pourrait rouler en conditions réelles à partir de 2019.

24 Mai 2018

Plusieurs grands acteurs des transports sont venus présenter leurs innovations au salon Viva Technology de Paris, qui se déroule jusqu’à samedi. L’analyse de données et la collaboration avec des start-up deviennent des standards dans cette industrie, qui se focalise désormais sur l’expérience client.

Étienne Schneider, Xavier Bettel, Félix Braz et les délégations de leurs partis respectifs ont entamé les négociations en vue de définir une nouvelle coalition.

16:01

Moins de 24 heures après avoir été nommé formateur du prochain gouvernement par le Grand-Duc, Xavier Bettel a déjà organisé ce mercredi la première réunion plénière des négociations de coalition avec les représentants du DP, LSAP et Déi Gréng.