La prime de juin revient au cœur des enjeux

04 Mai 2018 Par Jean-Michel Hennebert
La décision de l’ABBL de verser ou non la prime de juin doit être prise le 15 mai prochain, date du prochain conseil d’administration de l’organisation patronale.
(Photo: Lala La Photo)

Au lendemain d’une nouvelle réunion plénière entre partenaires sociaux, la publication vendredi d’un message de l’Aleba pousse l’ABBL à sortir de son mutisme pour assurer que le versement de la prime de conjoncture «n’est pas remise en question à ce stade».

Le silence radio observé à la lettre de part et d’autre de la table des négociations sur la future convention collective bancaire aura duré un peu plus d’un mois. Si les syndicats s’étaient retranchés derrière le mutisme appliqué par l’ABBL depuis le début des échanges pour «préserver les négociations en cours», c’est un message adressé aux membres de l’Aleba revendiquant le versement de la prime de juin qui aura fait voler en éclats cet état de fait.

Publié ce vendredi sur le site du syndicat, le texte explique que «le paiement de la prime de juin 2018 doit (…) être effectué par votre employeur», puisqu’«alors même que des négociations sont toujours en cours pour le renouvellement de la convention collective de travail, que la CCT Banques 2017 (avenant de 2014-2016) reste évidemment en vigueur». Et l’Aleba d’enfoncer le clou en indiquant espérer que «c’est bien une consigne en ce sens que l’association patronale ABBL aura passée à ses membres, et que les massives démonstrations de mécontentement des salariés du secteur bancaires de mai/juin 2017 ne devront dès lors pas être reproduites».

Réponse après le 15 mai

Une menace à peine voilée qui n’aura pas été du goût de l’ABBL, qui s’est fendue à son tour, quelques minutes plus tard, d’un communiqué. Le premier sur la future convention collective bancaire depuis décembre 2017 et la dénonciation de la convention collective 2017 par les partenaires sociaux. Se disant «étonnée du moment choisi» puisque, selon l’organisation patronale, «les partenaires sociaux n’ont jamais été aussi proches d’un accord qu’aujourd’hui», elle assure «qu’à ce stade, l’ABBL n’a pas remis en question la prime». Et cette dernière de préciser n’avoir «jamais souhaité prendre les collaborateurs en otage des négociations» tout en étant «convaincue de pouvoir aboutir dans un avenir proche à une convention collective moderne, financièrement attractive, qui est dans l’intérêt des salariés de la Place».

Jeudi, lors de la dernière réunion plénière, la question de la prime de juin a effectivement été abordée. Cependant, selon plusieurs sources présentes à la table des négociations, l’ABBL ne donnera sa réponse définitive sur le versement – ou non – de cette prime qu’après son prochain conseil d’administration, fixé au 15 mai. En attendant, les partenaires sociaux se rencontreront une nouvelle fois mercredi prochain puisqu’«il existe encore du travail de part et d’autre pour arriver à un accord».

La rédaction a choisi pour vous

Aleba

29 Mars 2018

Les discussions autour de la mise en place de la future convention collective bancaire «se poursuivent» officiellement, indiquent jeudi les syndicats et l’ABBL. Sans toutefois vouloir lever le voile sur les propositions actuellement sur la table.