La playlist de l’été de Corinne Cahen

04 Août 2018 Par Paperjam.lu
Alice Marton, No Roots
Alice Merton et son morceau ‘No Roots’, sorti en 2017, figurent sur la playlist de Corinne Cahen.
(Photo: capture d'écran / Youtube)

Vacances obligent, l’heure est à la détente. La musique, entre autres, permet aux membres du gouvernement de réfléchir à la rentrée très politique cette année en raison des législatives d’octobre. Ils partagent cinq de leurs morceaux favoris.

La ministre de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région, Corinne Cahen, partage sa playlist estivale et joue le jeu autour de trois questions évoquant forcément la musique.

Madame Cahen, que représente la musique dans votre vie?

«Énormément de choses: des souvenirs, des émotions, l’évasion, le bonheur. Ayant moi-même fait beaucoup de musique, j’adore assister à toutes sortes de concerts. 

Quelle place doit occuper la musique dans la société?

«La musique rassemble les gens de tous horizons, de toutes nationalités, de toutes cultures. La musique ne connaît pas de frontières et occupe donc une place centrale très importante dans la société.

Sur quelle tonalité espérez-vous que la campagne électorale se déroule?

«Que personne ne soit trop do mineur [rires]. Que les discussions sur les sujets soient en majeur.»

Les cinq titres de Corinne Cahen: 

1. ‘No Roots’, Alice Merton:

2. ‘Love’, Lana Del Rey:

3. ‘Walking in Memphis’, Marc Cohn:

 

4. ‘Là-bas’, Jean-Jacques Goldman:

 

5. ‘I Gotta Feeling’, The Black Eyed Peas:

 

En bonus: ‘Happy’, Pharrell Williams:

La rédaction a choisi pour vous

06:00

Depuis le 17 septembre et le début du chantier entre Arlon et Sterpenich, ce tronçon de l’E411 est devenu le chemin de croix des frontaliers. Mauvaise nouvelle: les réparations sont beaucoup plus conséquentes que prévu. Et même après la fin du chantier, les problèmes ne disparaîtront sans doute pas pour autant.

18 Octobre 2018

Deux jours après avoir reçu le soutien du comité national, Claude Wiseler a dévoilé ce jeudi la «première analyse» des législatives. L’occasion pour la tête de liste des chrétiens-sociaux de tirer à boulets rouges sur le LSAP et de réitérer son appel du pied au formateur du gouvernement.

Étienne Schneider, Xavier Bettel, Félix Braz et les délégations de leurs partis respectifs ont entamé les négociations en vue de définir une nouvelle coalition.

17 Octobre 2018

Moins de 24 heures après avoir été nommé formateur du prochain gouvernement par le Grand-Duc, Xavier Bettel a déjà organisé ce mercredi la première réunion plénière des négociations de coalition avec les représentants du DP, LSAP et Déi Gréng.