La nouvelle vie de Digicash

04 Mai 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Digicash
Grâce au développement de Digicash Payments, les Luxembourgeois savent que, depuis quelques années déjà, on peut payer ses achats en magasin grâce à son smartphone.
(photo: Digicash)

Huit mois après le rachat de la start-up luxembourgeoise Digicash, la société belge Payconiq est en phase d’intégration des technologies pour créer un leader du paiement mobile au niveau du Benelux. Avant l’Europe. 

Grâce au développement de Digicash Payments, les Luxembourgeois savent que, depuis quelques années déjà, on peut payer ses achats en magasin grâce à son smartphone. La fintech, créée en 2012 à la suite d’un projet de recherche et développement soutenu par le gouvernement dès mars 2010, a depuis convaincu la plupart des grandes banques de la Place d’adopter son système. Mais comme les choses vont extrêmement vite dans le domaine du paiement, plutôt que de s’attaquer en solo aux marchés internationaux, elle a uni ses forces avec l’entreprise belge Payconiq en août 2017. Plus récente, cette initiative de paiement mobile, sortie du centre d’innovation d’ING en 2014 et contrôlée par les banques Belfius, ING et KBC, a rapidement pris ses marques en Belgique et envisageait de se développer aux Pays-Bas au moment du rachat de Digicash.

«L’acquisition de Digicash nous a assuré une large présence sur le marché du Benelux et avait aussi pour but d’établir un partenariat fort avec les banques et commerçants luxembourgeois», explique Duke Prins, le CEO de Payconiq, qui voit la technologie Digicash comme «l’une des configurations de paiement mobile les plus avancées en Europe». Depuis, la société a d’ailleurs déplacé son quartier général au Luxembourg et entend en faire un véritable hub pour partir à l’assaut du marché européen.

Une fusion toujours en cours

Huit mois plus tard, la fusion entre les deux entités est en chantier. Elle concerne la transformation de Digicash en Payconiq et l’intégration des technologies en un seul système. «Nous intégrerons les meilleures fonctionnalités de Digicash dans Payconiq», poursuit Duke Prins. Il précise ainsi que le système de paiement de factures via smartphone développé par la jeune société grand-ducale sera intégré dans Payconiq au niveau global. Quant à la migration vers la plateforme Payconiq, «elle permettra aux utilisateurs de la solution Digicash d’effectuer des paiements hors des frontières, alors que les commerçants luxembourgeois pourront, eux, accepter les clients Payconiq venus de l’étranger». De Belgique et des Pays-Bas, pour l’instant.

Le 27 mars dernier, Payconiq Belgique – l’entité belge, donc – a annoncé sa fusion avec la société Bancontact, le leader belge des systèmes de paiement, pour élargir son réseau. Avec quelles conséquences pour les clients Digicash? «Une meilleure acceptation du système mobile lors de déplacements sur le territoire belge et un nombre plus étendu de clients belges qui pourront utiliser l’application», note le CEO, qui insiste sur les ambitions européennes dans le paiement mobile sécurisé. Un domaine dans lequel il est important de ne pas se laisser distancer.

La rédaction a choisi pour vous

Raoul Mulheims

07 Août 2017

La start-up luxembourgeoise a été rachetée mercredi pour un montant non communiqué par la société belge Payconiq. Les fondateurs de Digicash ont annoncé toutefois qu’ils resteraient propriétaires de leur technologie.

Digicash

03 Mars 2017

Confortée dans ses choix stratégiques par un récent sondage TNS, la solution luxembourgeoise de paiement mobile poursuit son développement et nourrit désormais des ambitions internationales. Et prévoit l’arrivée d’une cinquième banque partenaire au Luxembourg.