La Moselle au centre de la stratégie électrique de PSA

06 Décembre 2017 Par Frédéric Antzorn
PSA
Le site de PSA à Trémery abrite déjà la production de la majeure partie des moteurs essence et diesel du groupe.
(Photo: DR)

Devenu partenaire du Japonais Nidec, le Groupe PSA va investir dans l’électrique et de futurs moteurs, qui seront produits à partir de 2022 à Trémery, en Moselle. Avec 400 nouveaux emplois à la clé.

Le constructeur français PSA — qui produit les marques Peugeot, Citroën, DS et Opel — a annoncé cette semaine s’être allié avec Leroy-Somer, filiale du groupe japonais Nidec, pour fabriquer à l’avenir ses propres moteurs électriques, qu’il achetait jusqu’ici tout faits pour équiper ses voitures.

Dans un communiqué, il a indiqué que ce partenariat allait prendre la forme d’une co-entreprise à parts égales «chargée de la R&D, de la fabrication et de la commercialisation de moteurs électriques de traction au meilleur niveau du marché, principalement pour le groupe, mais également pour d’autres constructeurs».

Près de 220 millions d’euros seront investis au départ, tandis qu’une centaine d’emplois en R&D devraient être créés. S’y ajoutera ensuite l’embauche de 400 personnes supplémentaires chargées de produire 900.000 moteurs par an à compter de 2022.

Si le développement de ces moteurs sera basé à Carrières-sous-Bois, dans les Yvelines, leur production aura lieu, selon PSA, à Trémery, en Moselle — entre Thionville et Metz —, où est déjà produite une grande partie des moteurs essence et diesel du groupe.

Pour PSA, qui a pris du retard dans une technologie en train de bouleverser le monde de l’automobile, l’objectif est d’électrifier sa gamme à 80% d’ici 2023.

La rédaction a choisi pour vous

Olivier Schmitz, Caroline Bernier

05 Juin 2018

La troisième édition du concours Upgrade est lancée depuis le 1er juin. À l’initiative des Rotary Clubs de la province de Luxembourg et du Grand-Duché, ce concours s’adresse aux jeunes entrepreneurs de la région Belux.

L'usine Knauf Insulation s'installera sur 15 des 130 hectares de la mégazone.

31 Mai 2018

Alors qu’Étienne Schneider ne décolère pas d’avoir perdu le projet Knauf Insulation, Patrick Weiten, président du département de la Moselle, se réjouit du projet à 110 millions d’euros. Une renaissance pour la mégazone d’Illange après le flop de TerraLorraine.

L’usine Smart à Hambach va produire un modèle Mercedes électrique. Ici, le concept EQ de la marque à l’étoile.

23 Mai 2018

Daimler, propriétaire de la marque à l’étoile, a annoncé en fin de semaine dernière la production de sa nouvelle Mercedes électrique sur le site de Hambach, en Moselle. Ce sera la première Mercedes à être produite dans l’Hexagone.