La militante souriante

04 Janvier 2018 Par Paperjam.lu
Une du Land - 04 janvier 2018
Dans ce numéro, le Land revient notamment sur la baisse du taux de l’impôt sur le revenu des collectivités.
(Photo: d'Lëtzebuerger Land)

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, focus sur la nouvelle directrice du Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette.

C’est tout sourire que Carole Lorang se présenta ce mardi devant la presse, lorsque le conseil échevinal CSV-DP-Déi Gréng dévoila enfin le nom de la successeur de Charles Muller à la tête du Théâtre municipal d’Esch-sur-Alzette. Souriante, mais déterminée. Et ce non seulement parce qu’elle pourra désormais mettre en musique ses visions d’une professionnalisation des modes de production du théâtre au Luxembourg – «aujourd’hui, on applique toujours la même recette: six semaines de répétitions avec trois acteurs, pour trois représentations et puis c’est fini», regretta-t-elle –, développer d’autres formes, comme travailler durant une année sur un projet pour encourager une nouvelle créativité. Mais souriante aussi parce que le matin même paraissait le nouveau numéro du magazine spécialisé allemand «Theater heute», celui de janvier 2018, la bible du théâtre germanophone, dans lequel sa mise en scène de «7 Minuten – Betriebsrat de Stefano Massini», coproduit par les Théâtres de la Ville de Luxembourg et le Staatstheater de Mayence, reçoit une critique dithyrambique. Portrait d’une créatrice qui jouit d’une grande reconnaissance nationale et internationale et qui dirigera la deuxième scène du pays à partir de juillet, à retrouver dans le Land de cette semaine.

Une du Land

Concours de dumping

Le gouvernement ne l’a même pas annoncé dans sa liste des changements entrés en vigueur avec le Nouvel An: cette semaine, le taux de l’impôt sur le revenu des collectivités vient d’être réduit une nouvelle fois, de 19 à 18 pour cent. Cet impôt avait été imposé par les occupants allemands en 1940, puis reconduit après la Libération et naturalisé enfin en 1967. Pendant un demi-siècle, son taux de 40 pour cent n’a pas changé. Mais au milieu des années 80 très libérales, le dumping fiscal effréné a commencé. Indépendamment des coalitions gouvernementales, le taux a diminué entre-temps de 0,7 pour cent en moyenne annuelle pour augmenter la rentabilité des entreprises et rattraper ou devancer les réductions analogues à l’étranger. En 30 ans, le taux a diminué de moitié, la coalition gouvernementale élue en octobre visera probablement les 15 pour cent.

La rédaction a choisi pour vous

Une du Land - 22 décembre 2017

21 Décembre 2017

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, focus sur la nouvelle plateforme de commerce Letzshop.

Le Land a lu et donne son avis sur une étude sociologique réalisée auprès des employés du Big Four.

07 Décembre 2017

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, focus sur la mobilité dans la capitale, avec l’inauguration du tram.