«La fibre améliore durablement la qualité de vie»

17 Février 2016 Par Florence Thibaut
Xavier Bettel a donné le coup d'envoi de la 13e conférence Fiber to the home en sa qualité de ministre des Médias et des Communications.
(Photo: Mike Zenari)

Ce mercredi 17 février, Xavier Bettel, sous sa casquette de ministre des Médias et des Communications, donnait le coup d’envoi de la 13e conférence Fiber to the home. Après Varsovie l’année passée, le salon de la fibre prend ses quartiers à Luxexpo pour deux jours. 3.500 experts sont attendus.

Sur le thème «Calling for a brighter future», le salon Fiber to the home est le rendez-vous européen annuel des professionnels de la connectivité. C’est aussi le plus grand événement mondial dédié à la fibre. Xavier Bettel, ministre des Médias et des Communications et parrain de l’événement, s’est fait un plaisir d’inaugurer le programme, qui se terminera ce jeudi 18 février à 16h. «La révolution digitale change nos vies. La fibre peut aider nos infrastructures à répondre à une demande de connectivité toujours plus importante, qu’il s’agisse d’e-santé ou de streaming vidéo», a-t-il introduit devant une salle plus que remplie. «C’est une des priorités en haut de l’agenda de ce gouvernement, mais aussi de la Commission européenne.»

L’enjeu n’est rien de moins que d’accélérer la création du tant attendu marché unique digital, au cœur de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l’UE, heureuse instigatrice de l’accord politique autour du nouveau règlement sur la protection des données et d’avancées autour du roaming. Et le Premier ministre d’affirmer: «Le Grand-Duché ne peut prospérer et avancer seul. Nous voulons un 'smart' Luxembourg dans une 'smart' Europe. La libre circulation des données doit suivre celle des biens, des services et des capitaux.»

Notre ambition est d’être le premier pays entièrement couvert.

Xavier Bettel

Avec son plan stratégique Digital Lëtzebuerg, le Luxembourg veut jouer un rôle pionnier au sein des pays membres et ouvrir la voie. Ainsi, un plan haut débit avait déjà été dessiné en 2010 et la 4G est une réalité depuis 2012. D’ici 2020, le plan national Fiber to the home espère mettre en place une infrastructure permettant des vitesses de connexion d’un gigabit/seconde, partant de 100 Mpbs en 2015. «Notre ambition est d’être le premier pays membre de l’UE entièrement couvert», poursuit encore Xavier Bettel. «Nous sommes sur la bonne voie.» Ce rappel des ambitions grand-ducales n’a pas manqué de susciter l’intérêt de la presse internationale, dont nos confrères de Data News.   

Servir les citoyens

À l’échelle de la planète, dans les zones urbaines, un foyer sur dix est actuellement équipé en fibre. Pour Edgar Aker, président du FTTH Council Europe, il est grand temps d’accélérer la cadence pour couvrir tout le continent européen et offrir le haut débit à chaque citoyen.

La troisième révolution industrielle bouleverse déjà nos manières de travailler.

Edgar Aker, président du FTTH Council Europe

Le plan Juncker avait déjà prévu 10 millions d’euros pour avancer dans cette direction. «Rencontre entre ceux qui peuvent faire avancer les choses, cet événement veut aussi être un appel à l’action», affirme-t-il. «Le FTTH n’est pas seulement lié à l’infrastructure, il repose sur un écosystème fait de différents joueurs à accorder. La troisième révolution industrielle à l’œuvre bouleverse déjà nos manières de travailler, de communiquer et de produire. Je suis convaincu que, demain, les start-up et les entrepreneurs seront les locomotives de l’économie, si l’environnement le leur permet.»

Les bénéfices sont multiples.

Nadia Baadali, communications director au FTTH Council Europe

Le FTTH Council Europe a profité de la rencontre pour accueillir trois nouveaux pays dans ses rangs: la Pologne, la Croatie et l’Allemagne. «C’est toujours un signal encourageant, même s’il nous reste encore beaucoup de travail, notamment sur le plan réglementaire», soutient Edgar Aker. «Comment peut-on justifier que les meilleures possibilités d’e-learning ne soient accessibles qu’à 2/3 du continent? La réponse est qu’on ne peut pas. Ce n’est plus acceptable.»

Loin d’être seulement une question technique ou économique, le Fiber to the home a aussi des impacts sociaux et environnementaux. «La fibre améliore durablement la qualité de vie», renchérit Nadia Baadali, communications director au FTTH Council Europe. «Les bénéfices sont multiples, qu’il s’agisse du bien-être des citoyens ou d’efficacité du travail. Notre rêve est que chaque Européen ait accès à l’internet à ultra haut débit où qu’il soit et à n’importe quel moment. À nous de le rendre réel.» 

La rédaction a choisi pour vous

15 Février 2016

La 13e édition du salon européen Fiber to the Home se déroule cette fois à Luxembourg. 3.500 experts de la connectivité et du câblage issus de 85 pays sont attendus durant trois jours, dès aujourd'hui. L’occasion de montrer le savoir-faire luxembourgeois en matière de haut débit, quelques semaines après la fin de la présidence du Conseil de l’UE.