La fantasy en dessins

09 Février 2018 Par France Clarinval
John Howe
Gandalf, Legolas, les hobbits et tout l’univers de Tolkien sont illustrés par John Howe.
(Illustration: John Howe)

Après l’univers de Wes Anderson l’année passée, c’est à John Howe qu’est consacrée l’exposition «There and Back Again – Visions de Tolkien et d’ailleurs» au Ratskeller dans le cadre du LuxFilmFest.

Gilles Francescano, le commissaire de l’exposition «There and Back Again – Visions de Tolkien et d’ailleurs», s’intéresse à celui qui signe les décors des films de la saga «Le Seigneur des Anneaux». Parmi plus d’une quarantaine de planches originales exposées, 30 font partie du travail de John Howe autour de l’imaginaire de Tolkien, tandis que les autres représentent l’univers fantastique de l’artiste.

«L’art de John Howe est hors du temps, tout comme l’homme lui-même», explique-t-il. À l’heure du tout numérique, du toujours plus rapide et du toujours plus bruyant, il faut voir cet artiste nager à contre-courant, creusant depuis des dizaines d’années ce même sillon, avec comme seul soc, un crayon de bois. Comment John Howe, armé d’un simple crayon, a-t-il pu influencer l’imaginaire de ce dernier siècle et donner ses lettres de noblesse à la fantasy?

Artiste contemporain travaillant dans l’industrie de «l’entertainment», John Howe est avant tout un amoureux de l’Histoire et des histoires. Son regard intemporel sur ce qui l’entoure semble débarqué d’une ancienne âme venue jusqu’à nous, afin de nous raconter notre histoire.

Le réalisme fantastique, la fantasy de John Howe, prend racine dans son amour pour le Moyen Âge, ses artefacts et ses reconstitutions, et nous invite à un voyage dans le temps, nous faisant redécouvrir des histoires épiques où se mêlent légendes, personnages historiques ou imaginaires, bestiaire fantastique et architectures démesurées.

The Mümak of Harad, 1995 (© John Howe)Bilbo's front hall, 1995 (© John Howe)Legolas and Gimli at helm's Deep, 1999 (© John Howe)Watchful Peace, 1990 (© John Howe)

Entre son travail pour les films de Peter Jackson, ses illustrations pour l’univers d’auteurs tels que Tolkien ou Robin Hobb, ses recherches personnelles, John Howe pose les jalons d’une épopée fantastique qui va marquer les rêves et les cauchemars des enfants que nous sommes, et ce pour longtemps encore.

Laissez-vous embarquer pour un périple aux limites de la Comté, venez côtoyer Gandalf, marcher aux côtés de la Compagnie ou trembler durant le siège de Minas Tirith, guidé par la main de John Howe et par son crayon, sous l’œil bienveillant du farfadet rieur qui se cache derrière sa barbe.

Outre la rencontre avec l’artiste et le commissaire de l’exposition le vendredi 9 février, un programme cadre riche en activités va permettre au public tout au long de l’exposition de mieux connaître le monde de John Howe ainsi que les nombreux univers qui sont liés à son œuvre.

Cette exposition du Cercle Cité s’inscrit dans le cadre de la 8e édition du Luxembourg City Film Festival, en collaboration avec les Imaginales d’Épinal.

Du 09 février au 18 mars

Cercle Cité – Ratskeller I Tous les jours de 11h à 19h I Entrée libre

La rédaction a choisi pour vous

14 Mai 2018

Le 12 mai 2018, ING a organisé l’un des plus gros rassemblements sportifs au Luxembourg, la 13e édition de l’ING Night Marathon. 16.000 coureurs de 11 nationalités différentes étaient au départ des différentes catégories à Luxexpo The Box. La victoire de cette 13eédition revient au coureur kényan Mark Kangogo (29 ans) en 2 heures, 12 minutes et 10 secondes et qui bat par la même occasion de 45 secondes le record de 2016. (Photos: Nader Ghavami)