La Corée du Nord pointée pour la cyberattaque

16 Mai 2017 Par Paperjam.lu
Data center
L’attaque informatique - lancée ce week-end - a déjà touché des milliers de machines à travers le monde.
(Photo: Licence CC)

Selon le New York Times, il faudrait, à ce stade, chercher du côté de la Corée du Nord pour trouver l’origine de l’attaque informatique qui a touché des milliers de machines à travers le monde.

Les enquêteurs et experts ne disposent que d’éléments de temps concordants, mais tous pointent dans une direction: la Corée du Nord. Ce sont des hackers de ce pays qui auraient déclenché une cyberattaque sans précédent vendredi dernier et qui a touché des centaines de milliers d’ordinateurs à travers le monde.

Il est encore trop tôt pour que Washington désigne officiellement le régime de Pyongyang comme auteur de cette attaque, mais les enquêteurs se fient aux éléments qui ont été volés à la NSA et publiés le mois dernier.

Des experts informatiques cités par le New York Times et qui avaient par le passé désigné avec précision l’origine des attaques contre des pays ou des institutions indiquent que leurs premières indications pointent aussi dans cette direction.

Lancée vendredi avec le déploiement massif d’un logiciel malveillant, surnommé «WannaCry», la cyberattaque n’aurait pour l’instant pas touché le Luxembourg selon les informations disponibles à ce stade et le point effectué hier par les responsables informatiques de l’État.

La rédaction a choisi pour vous

Attaque informatique mondiale

15 Mai 2017

C’est une attaque informatique sans précédent qui se déroule depuis vendredi et qui a touché, selon Europol, 200.000 victimes dans près de 150 pays. Un jeune anglais a trouvé une parade, mais les autorités demeurent vigilantes.

«Généralement, les campagnes de ransomware durent plusieurs semaines, voire plusieurs mois, donc il faut continuer à rester très attentifs», prévient Gérard Wagener du Circl.

15 Mai 2017

Les responsables du Circl, le Computer Incident Response Center (CERT) luxembourgeois, déclaraient lundi après-midi ne pas avoir enregistré plus d’incidents que d’habitude dans le milieu des affaires. Les serveurs de l’administration semblaient, quant à eux, avoir été épargnés, selon le CTIE, l’organisme en charge de la protection des données de l’État.

Le dark web représente actuellement un marché de 8,45 milliards de dollars à l’échelle mondiale

19 Octobre 2017

Profitant de la numérisation grandissante des services de paiement, le «dark web» s’est largement structuré ces dernières années, attiré par des gains de plus en plus importants. Entreprises et régulateurs doivent rester vigilants pour ne pas se laisser distancer.