La CCI Moselle inquiète pour son avenir

10 Juillet 2018 Par Paperjam.lu
La CCI Moselle Métropole Metz
La CCI Moselle craint sa «mise à mort».
(Photo: Licence C.C.)

Un récent rapport de l’Inspection générale des finances française préconise de réaliser 400 millions d’euros d’économies pour les Chambres de commerce et d’industrie. La CCI Moselle Métropole Metz dénonce une «mise à mort».

La CCI Moselle Métropole Metz n’a pas tardé à réagir. Les Échos ont révélé le 5 juillet dernier qu’un rapport de l’Inspection générale des finances suggère de baisser les ressources publiques d’environ 400 millions d’euros à terme dans le cadre de la réforme des Chambres de commerce et d’industrie (CCI).

Pour Fabrice Genter, président de la CCI Moselle, interrogé par France Bleu Lorraine Nord, «nos observatoires, nos cartographies, ce qui se passe sur le commerce, les fonds pour aider les entreprises à se développer dans le numérique, c’est tout ça qui pourrait être menacé.»

Un financement passant de «64 à 24 millions d’euros»

Afin d’appuyer l’inquiétude de l’institution mosellane, tous ses bâtiments, dont son siège situé avenue Foch à Metz, ont été habillés d’affiches parées d’un cercueil. On peut notamment y lire: «8.000 licenciements», «Mise à mort des CCI!», ou encore «On nous assassine».

Car cette baisse de 400 millions d’euros au niveau national représenterait, dans le Grand Est, un «financement (prélevé auprès des entreprises via une taxe) passant de 64 millions d’euros en 2017 à 24 millions en 2022. Selon l’intersyndicale (CFE-CGC, CFDT et UNSA), cela provoquerait la suppression de 400 postes sur 950 actuellement, dont 50 pour la Moselle», d’après France Bleu Lorraine Nord.

La rédaction a choisi pour vous