La BCE prévoit la remontée des taux

11 Avril 2018 Par Paperjam.lu
Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE, a évoqué un changement de cap monétaire.
Ewald Nowotny, membre du Conseil des gouverneurs de la BCE, a évoqué un changement de cap monétaire.
(Photo: Licence C.C.)

L’un des membres du directoire de la BCE, Ewald Nowotny, a évoqué mardi à Londres un relèvement des taux directeurs, sans préciser de calendrier.

Sur Franceinfo, lundi, Benoît Cœuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), avait évoqué une croissance de la zone euro très forte, très solide, très bien répartie.

Mardi dans Les Échos, Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, est allé un peu plus loin en évoquant un changement de cap monétaire.

Également gouverneur de la banque centrale d’Autriche, il a jugé qu’il n’aurait aucun problème pour commencer à remonter les taux d’intérêt directeurs de la BCE. D’abord par un relèvement de -0,4% à -0,2% du taux de dépôt. Ensuite par un relèvement du taux de refinancement, aujourd’hui à zéro. Aucun des responsables de la BCE n’a précisé le calendrier possible de cette remontée des taux.

La rédaction a choisi pour vous

09 Mars 2018

La Banque centrale européenne a annoncé jeudi maintenir à zéro le principal taux de financement, mais se montre un peu plus prudente quant à ses rachats de dette publique et privée.

Philippe Ledent

08 Avril 2018

Chaque semaine, Paperjam vous propose un regard de chefs économistes d’institutions bancaires et financières sur l’actualité des marchés et de l’économie. Philippe Ledent, senior economist chez ING Belux, aborde le sujet de l’inflation.

Fredrik Skoglund et Étienne de Callataÿ

04 Janvier 2018

Chaque mois dans le magazine Paperjam, nous demandons à deux experts d’exprimer leur avis par rapport à une question liée à l’actualité économique et financière. Dans notre numéro de janvier 2018, nous avons demandé à Fredrik Skoglund (Bil) et Étienne de Callataÿ (Orcadia Asset Management) de s’exprimer sur les chances de voir la BCE relever ses taux en 2018.