Knauf renonce à son usine au Luxembourg

29 Mai 2018 Par Thierry Raizer
Knauf au Luxembourg
120 emplois étaient annoncés dans le cadre de l’arrivée de Knauf.
(Photo: Knauf)

Le projet d’usine de laine de roche de Knauf devrait finalement voir le jour de l’autre côté de la frontière, en France. Étienne Schneider déplore une opportunité ratée, Nicolas Buck une image désastreuse pour le pays. Knauf explique son choix.

Le choix à 100 millions d’euros de Knauf se portera finalement sur un site de l’autre côté de la frontière, en Moselle. Selon les informations diffusées mardi soir par RTL, Knauf a en effet décidé d’abandonner son projet de construction d’une usine de fabrication de laine de roche, entre Sanem et Differdange.

Révélée à l’été 2017, l’intention de l’industriel remontait en réalité à l’été 2016. Mais la rentrée politique de septembre dernier et la montée en puissance du débat autour de la croissance durable ou soutenable pour le pays a focalisé l’attention sur Knauf et une usine jugée trop énergivore, voire potentiellement polluante. 

Les bourgmestres de Sanem (Georges Engel, LSAP) et de Differdange (Roberto Traversini, Déi Gréng) avaient clairement mis leur veto sur ce projet en février dernier. Dans Paperjam, la représentante de Knauf avait fait état d’une volonté de discussion ouverte quant à l’activité de l’usine et ses implications sur son environnement.

120 emplois étaient à la clé. Si le dossier aboutit du côté français, ces postes seront créés à Illange, non loin de Thionville… et du Luxembourg.  

Un site approprié

Mise à jour le 30 mai à 7h42:

Dans une déclaration envoyée à Paperjam mercredi matin, Knauf explique les raisons de son choix: 

«Ce choix a été effectué suite à un dialogue constructif avec les responsables locaux et une minutieuse évaluation des options luxembourgeoise et française, réalisée au cours des mois passés.

Suite à cette étude, la direction a conclu que le site retenu correspondait davantage à ses besoins en matière de développement. En outre, en proposant un espace exploitable bien connecté au réseau de transport régional, national et international, le site permettra d’intégrer cette production au sein même de la Grande Région, pôle et espace de croissance régionale dynamique.

Ainsi, Knauf Insulation se réjouit de pouvoir s’implanter dans le tissu économique de cette Grande Région et de contribuer toujours davantage à l’optimisation de l’efficacité énergétique à travers l’Europe, mais aussi à la transition énergétique, essentielle pour le développement durable de nos économies et de nos sociétés.»

Pertes déplorées

Le ministre de l’Économie Étienne Schneider a confirmé l’information dans un tweet mardi soir, évoquant les pertes directes en termes d’emploi, mais aussi les rentrées pour les caisses de l’État et des communes. Comme un souvenir du dossier Ikea selon le ministre, lorsque le géant de l’ameublement avait préféré s’implanter de l’autre côté de la frontière belge à Sterpenich, faute de terrain adéquat et de législation adaptée pour ce genre de grande surface.

Durant une interview accordée à Paperjam en janvier dernier, Étienne Schneider avait déjà fait part de son étonnement quant à la gestion de ce dossier et au positionnement de ses collègues Déi Gréng du gouvernement.

Le président de la Fedil, Nicolas Buck, s’était déjà montré agacé dans Paperjam du débat autour de l’arrivée d’une entreprise au Luxembourg et de la mauvaise image du pays qui pourrait en résulter. Le ton de son tweet de mardi soir souligne une certaine déception. 

Thème de campagne 

À l’approche de la campagne électorale des élections législatives d’octobre prochain, cette décision de Knauf alimentera les discussions sur cette fameuse question de la croissance. 

Le Luxembourg peut-il se passer de nouveaux investissements, quitte à envoyer un signal négatif à ceux qui auraient envisagé de tels projets? Comment peut-il choisir les nouvelles activités sur son sol sans empêcher le droit d’établissement? N’est-il pas possible de concevoir des projets industriels techniquement performants et donc intégrés au maximum dans leur environnement? 

Les questions sont ouvertes. Le débat ne fait que commencer.

La rédaction a choisi pour vous

Camille Gira

18 Avril 2018

Les députés adoptaient ce mardi la nouvelle loi sur les incidences de grands projets sur l’environnement, censée simplifier les procédures tout en garantissant la protection de la santé des habitants et de l’environnement. Actualité oblige, Knauf et Fage étaient évoqués, sans que l’on sache pour autant si ces implantations vont aboutir ou non.

Étienne Schneider

23 Mars 2018

Pour justifier sa vision du développement économique, Étienne Schneider a défendu jeudi lors de la Journée de l’économie plusieurs projets d’investissement phares de son mandat. Il a par ailleurs estimé que le débat sur la réduction du temps de travail ne pouvait être évité.