IEE en a fini avec le gros œuvre

30 Janvier 2018 Par Paperjam.lu
IEE / Bissen
IEE a fêté la fin de la première phase des travaux sur le site de Bissen, lundi.
(Photo: IEE)

C’est lundi qu’IEE a organisé sa «fête du bouquet» qui signe la fin du gros œuvre pour le chantier de son nouveau bâtiment sur le site de l’Automotive Campus à Bissen. L’installation dans les tout nouveaux locaux est prévue d’ici la fin de l’année.

La société IEE est la première à investir l’Automotive Campus de Bissen, qui sera rejoint par Goodyear et d’autres acteurs du secteur. Les travaux ont commencé en septembre dernier, le site du campus s’étendra au total sur 14 hectares, à l’emplacement de l’ancienne usine «Wire Plant». Lundi, la société a fêté comme le veut la tradition la fin du gros œuvre pour son bâtiment. À terme, le campus devrait pouvoir accueillir quelque 4.000 personnes.

Un investissement de 32 millions d’euros

«La tradition voulait que le client frappe le dernier clou des derniers chevrons lors de la cérémonie de finition, a raconté Michel Witte, le CEO d’IEE lundi lors de la cérémonie. Cela semble plus simple qu’il n’y paraît, parce que les derniers chevrons étaient cachés. Les charpentiers négociaient alors avec le constructeur la quantité de bière qu’il devait acheter, pour révéler l’endroit des derniers chevrons». Une bonne entrée en matière pour fêter comme il se doit le respect des délais. IEE attend en effet l’installation à Bissen pour poursuivre ses activités de recherche et développement.

Fondée au Luxembourg en 1989, la start-up IEE devenue acteur de taille mondiale (reprise en 2013 par un consortium chinois) a débloqué un investissement de quelque 32 millions d’euros pour son futur siège où travailleront 300 collaborateurs. Le bâtiment fera 12.000 m2 avec les bureaux comprenant 6.400m2 et les laboratoires 5.600m2.

La rédaction a choisi pour vous

24 Mars 2016

Le Luxembourg Automotive Campus accueillera Goodyear et IEE. Cette dernière y transfère ses activités de R&D situées à Contern. Goodyear y déménagera les 1.500 collaborateurs de son Innovation Center. En attendant l’arrivée d’autres entreprises.

Michel Witte IEE

26 Mars 2016

Fondée en 1989, la start-up IEE s’est hissée parmi les premières références mondiales dans le domaine des composants automobiles, aujourd'hui présente sur trois continents. Son investissement et le déménagement des activités de R&D au futur campus de Roost étaient un besoin en vue d'imaginer les composants des voitures de demain, comme l'indique le président et CEO de la société, Michel Witte.