i-Hub s’allie à Fundsquare pour prendre son envol

11 Décembre 2017 Par Jonas Mercier
Avec ce partenariat, i-Hub et Fundsquare veulent faire du modèle de répertoire centralisé KYC développé par i-Hub la solution préférée du secteur
Avec ce partenariat, i-Hub et Fundsquare veulent faire du modèle de répertoire centralisé KYC développé par i-Hub la solution préférée du secteur
(Photo: Licence C.C.)

Les deux sociétés viennent d’annoncer la signature d’un partenariat commercial pour déployer à l’international une solution «Know Your Customer» (KYC) centralisée et ainsi s’imposer sur un segment en plein développement.

i-Hub, une filiale du groupe Post créée en 2016 et qui a développé une plateforme permettant l’automatisation des activités de KYC dans l’industrie financière, va profiter du réseau de Fundsquare pour prendre son envol à l’international. Le partenariat commercial, signé ce lundi 11 décembre, prévoit en effet que la filiale de la Bourse de Luxembourg, spécialisée dans la distribution transfrontalière de fonds d’investissement, propose à ses clients les services d’i-Hub.

«Il était essentiel pour notre secteur de développer une infrastructure KYC unique qui soutienne efficacement la distribution de fonds, explique Olivier Portenseigne, directeur général de Fundsquare, dans un communiqué. Ce partenariat est également essentiel dans le déploiement d’une offre intégrée en combinaison avec FundsDLT, notre infrastructure de marché déjà opérationnelle basée sur la technologie ‘blockchain’.»

70% d’économies d’échelle

Dans le cadre de sa mission visant à mutualiser les activités et à générer des économies d’échelle pour le secteur des fonds, Fundsquare a en effet initié un dialogue au sein de l’industrie financière pour connaitre les attentes du marché sur la gestion du processus de KYC. Selon une étude dirigée par Deloitte, celle-ci coûterait environ 180 millions d’euros par an pour l’industrie luxembourgeoise des fonds. Or, la mise en commun d’une plateforme unique pourrait réduire les coûts liés à cette pratique réglementée de 70%.

Le partenariat commercial avec Fundsquare nous permettra d’accélérer le recrutement de clients.

Pascal Morosini, PDG d’i-Hub

La solution KYC d’i-Hub fournit un répertoire international, numérique et hautement sécurisé de KYC. Celui-ci permet la mutualisation de documents et de données, incluant la collecte, la vérification, la validation, la gestion de leur cycle de vie et leur stockage sous forme numérique. En d’autres termes, cette solution supprime le besoin pour les institutions et leurs clients de fournir de multiples copies de documents.

«Nous rencontrons actuellement un intérêt croissant de la part de tout le secteur financier pour notre solution KYC unique, indique Pascal Morosini, le PDG d’i-Hub. Le partenariat commercial avec Fundsquare nous permettra d’accélérer le recrutement de clients du segment de marché du secteur des fonds à côté d’autres segments de marché, renforçant la position du modèle de répertoire centralisé KYC d’i-Hub comme solution préférée du secteur.»

La rédaction a choisi pour vous

La priorité de la Lhoft se concentre sur l’Europe où elle cherche à convaincre le plus possible d’écosystèmes nationaux de rejoindre son réseau.

04 Janvier 2019

Lancé en avril 2017, le hub fintech luxembourgeois a signé en moins de deux ans un nombre impressionnant de partenariats à travers le monde. Sa vision: collaborer plutôt qu’entrer en compétition.

Des start-up proposent de plus en plus de solutions très accessibles pour faire bénéficier la population des avantages de la blockchain, notamment à travers le paiement ou l’épargne.

14 Décembre 2018

Trop technique pour changer concrètement notre quotidien? Pas si sûr. Grâce aux monnaies virtuelles qu’elle génère, la blockchain apparaît comme une alternative de plus en plus viable pour les paiements, l’épargne ou tout simplement pour remplacer la monnaie fiduciaire.