Grey Routes ou la face cachée du routage SMS

23 Juillet 2018 Par Post Luxembourg
(Photo : Post Luxembourg)

Saviez-vous qu’un message reçu par SMS est ouvert dans 97% des cas? Le plus souvent dans les 10 minutes qui suivent sa réception? Cette performance record séduit les entreprises qui utilisent de plus en plus l’envoi de SMS pour transmettre des alertes, des notifications ou encore des promotions.

Pour faire face au coût élevé de ce type de campagnes, certains fournisseurs de services SMS n’hésitent pas à exploiter une vulnérabilité du système.

La méthode, appelée Grey Routes, rend vos envois peu fiables et souvent non conformes à la réglementation. Faisons le point.

Du SMS personnel au SMS professionnel

Pour comprendre ce qui se cache derrière les Grey Routes, il faut avant tout distinguer les différents types de routages SMS. Celui qui permet aux utilisateurs de s’envoyer des messages entre eux par l’intermédiaire de leur abonnement téléphonique mobile s’appelle le routage P2P pour «Person to Person». L’autre mode de routage, appelé A2P pour «Application to Person» permet le transport de SMS professionnels. Il est utilisé par les entreprises pour envoyer des confirmations de rendez-vous, par exemple des notifications de livraisons ou des alertes.

Si le grand public a peu à peu abandonné les SMS au profit de systèmes de messagerie instantanée gratuite comme Messenger ou WhatsApp, les SMS connaissent un regain d’intérêt de la part des entreprises. Les équipes marketing ont compris l’intérêt du SMS pour leurs campagnes commerciales: promotions, jeux, lancements de produit, événements. En effet, la performance du SMS est imbattable. Surtout lorsqu’on la compare à celle de l’e-mail commercial, qui dans 8 cas sur 10 n’est jamais ouvert et se perd dans le flot ininterrompu de newsletters, spams et autres offres spéciales.

Plébiscité, le SMS représente toutefois un coût d’envoi bien plus élevé que celui d’un e-mail. Selon une étude réalisée par CLX, fournisseur d’outils de «communication as a service», 54% des marketeurs enverraient davantage de SMS si le prix par message baissait.

Mais la vigilance est de mise. La CNPD ainsi que le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) oblige d’avoir obtenu l’accord préalable du destinataire pour transmettre des SMS commerciaux. Ce consentement est généralement recueilli par le biais d’une case à cocher dans le formulaire d’inscription, le fameux «opt-in». Mais ce n’est pas tout. La loi oblige également à proposer un moyen de désabonnement à l’utilisateur («opt-out»), en répondant au message avec le mot-clé «STOP» ou en se rendant sur une page web dédiée.


Routes vertes Vs routes grises pour l’envoi de SMS A2P «Application to Person».

Lire la suite de l’article

Retrouvez l’intégralité de ICT Experts Luxembourg

La rédaction a choisi pour vous

15 Février 2019

Many people have questions about artificial intelligence and its impact on our society and technology. Democracy, liberalism, basic human values, business and corporations are some fields impacted. Our honour guest Jos Polfliet, VP of applied AI at Faktion, developed his point of view at this CEO Cocktail. 400 CEO members exchanged views and networked during this exclusive event, organised with the support of our gold sponsor ING and our silver sponsor European Capital Partners.