Foyer entame sa révolution digitale

04 Mai 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Foyer
Le Groupe Foyer a inauguré la nouvelle extension de son siège de Leudelange.
(Photo: Foyer)

Le Groupe Foyer profite du printemps pour faire éclore ses projets. Le nouveau bâtiment vient d’être inauguré à Leudelange et deux nouveaux services digitaux viennent de voir le jour, pour aider les agents et les clients.

L’assureur Foyer est à la fête. Il a intégré ses nouvelles extensions il y a trois semaines et double sa surface (de 10.000 à 21.000 m2). Il annonce aussi de bons résultats pour l’année 2017 et des innovations pour avancer dans ce qu’il a baptisé son «digital journey».

En 2017, Foyer a enregistré un chiffre d’affaires de 2,14 milliards d’euros. Une progression de 18% à périmètre égal par rapport à 2016. Un chiffre dans lequel la division luxembourgeoise intervient pour 620,7 millions.

«Nous réalisons 6% de progression sur le marché non-vie et 13% en vie au Luxembourg. Dans le segment vie, cette croissance s’explique par l’impact de la réforme fiscale sur l’article 111 bis», explique Marc Lauer, administrateur délégué du groupe.

Mais l’essentiel de la progression vient de Wealins, la division vie à l’international, née de la fusion en 2017 entre Foyer International et IWI (International Wealth Insurer). «Son chiffre d’affaires a grimpé de 1,2 à 1,5 milliard en suivant le mouvement du marché», précise Marc Lauer.

Le résultat net consolidé atteint 92 millions. Une progression de 14% si on ne tient pas compte d’éléments non récurrents. L’an dernier, il avait en effet atteint 190,45 millions, mais 116 millions étaient liés à la vente de Foyer Re.

Foyer est une vieille dame qui a toujours misé sur l’innovation.

Marc Lauer, administrateur délégué Groupe Foyer

Au cours des années 2016 et 2017, l’assureur luxembourgeois a beaucoup planché sur son avenir digital. «Foyer est une vieille dame, bientôt centenaire, mais qui a toujours misé sur l’innovation», observe Marc Lauer.

Après la refonte de son site internet et de son «espace client», l’assureur a développé une nouvelle application mobile, «MyFoyer», qui permettra la gestion interactive des notes de médecins et de pharmaciens – elle est donc appelée à remplacer à terme l’application MyMedicis – mais aussi le suivi des sinistres éventuels, et prévoit un système d’appel d’urgence en cas de dommage.

«Il s’agit du premier jalon de notre digital journey et cette application sera disponible dans les prochaines semaines», précise Jennifer Luca, digital customer experience manager.

Les agents restent importants

Dans la foulée de cette percée digitale, Foyer a aussi développé Sammy, un outil d’aide pour ses agents afin de faciliter la négociation et la conclusion de contrats. Pas question donc, actuellement, de se passer de ces quelque 673 agents.

«Nos clients nous ont assuré vouloir encore des rendez-vous face à face avec leur agent», précise Jean-Claude Stoos, responsable du réseau de distribution. «Sammy devrait donc faciliter la vie de nos intermédiaires, désormais plus besoin de papier, le contrat pourra se faire en moins d’une heure grâce à une tablette.»

Pour la suite, Foyer réfléchit évidemment, comme ses concurrents, au big data, mais reste prudent. «On peut évidemment disposer de beaucoup de données, le défi est de les utiliser à bon escient», conclut Marc Lauer.

La rédaction a choisi pour vous

Groupe Foyer

17 Novembre 2017

Au terme d’une opération de simplification menée tout récemment avec Foyer Finance, la holding Luxempart détiendra 32% en direct de l’assureur Foyer. Une opération qui devrait augmenter son actif net de 63 millions d’euros.

Foyer est propriétaire à 100% du bâtiment Dyapason.

11 Octobre 2017

Le groupe luxembourgeois a présenté mercredi le bâtiment haut de gamme destiné à la location de bureaux qu’il a racheté l’année dernière en vue de diversifier son portefeuille d’actifs. Il s’agit du 3e investissement immobilier de l’assureur au Luxembourg.