Empathie artificielle

12 Juin 2018 Par Jonas Mercier
Hazumu Yamazaki
Ambitions – Hazumu Yamazaki, le CSO d’Empath, dit être en discussion avec Microsoft, Amazon ou encore Orange pour des partenariats.
(Photo: Anthony Dehez)

La start-up japonaise Empath a remporté le concours Pitch Your Startup le 15 mai dernier. Déjà présente en Asie, aux États-Unis et au Moyen-Orient, elle souhaite s’attaquer au marché européen. Le Luxembourg lui déroule le tapis rouge.

Un air légèrement suffisant, un discours bien maîtrisé et une tenue japonaise traditionnelle: le pitch de Hazumu Yamazaki, le chief security officer d’Empath, est réglé au millimètre près. Et sur la scène de Pitch Your Startup, le concours organisé mi-mai par Docler Holding dans le cadre du salon ICT Spring, sa prestation manquait cruellement de spontanéité. Pourtant, la start-up a séduit le jury. Créée en 2011, elle commercialise depuis 2014 une technologie basée sur du machine learning et capable de reconnaître l’émotion d’une voix. Elle distingue plus précisément quatre états: la joie, le calme, la colère et la tristesse.

Baromètre de la motivation

À cela s’ajoute un baromètre capable de saisir la motivation, dans un sens commercial, des personnes entendues. «Nous avons été profitables dès la première année», affirme Hazumu Yamazaki. Aujourd’hui, l’intelligence artificielle d’Empath est présente dans plus de 50 pays en Asie, aux États-Unis, ainsi qu’au Moyen-Orient. Elle est utilisée par le géant japonais Fujitsu pour ses activités de robotique. Mais les principaux marchés d’Empath sont les call centres et les assistants personnels.

Le Luxembourg après Dubaï

La stratégie future? «Être rachetés par une grande compagnie. C’est l’option la plus simple pour notre stratégie de sortie», précise Hazumu Yamazaki, qui explique que son entreprise est en discussion avec Microsoft, Amazon ou encore Orange pour des partenariats.

Si Empath a atterri au Luxembourg, c’est un peu par hasard. L’année dernière, lors d’une conférence à Dubaï, Hazumu Yamazaki rencontre Warrick Cramer, le CEO du centre d’innovation Tomorrow Street. Ce dernier l’invite à l’Arch Summit, début mai. Il s'y rendra en tant que spectateur et reviendra deux semaines plus tard, cette fois-ci pour participer au concours Pitch Your Startup. Deux événements qui sont des signes du destin pour le Japonais, car la jeune pousse cherche justement un pied-à-terre en Europe. L’entreprise fait déjà partie d’un programme d’accélération en Autriche et a été sélectionnée par l’Orange Fab en Asie.

«Nous serions ravis que le Luxembourg devienne notre porte d’entrée pour le marché européen», lance d’ailleurs Hazumu Yamazaki à la fin de son pitch. Un souhait qui a été entendu. Empath remporte non seulement le Grand Prix de 50.000 euros remis par Docler Holding, mais également les services de consultance offerts par Luxinnovation et deux places gratuites pendant trois mois au sein de l’espace de coworking du Luxembourg City Incubator (LCI). Un cadeau de bienvenue auquel le Luxembourg espère qu’Empath sera sensible. 

La rédaction a choisi pour vous

Hazumu Yamazaki

16 Mai 2018

La start-up japonaise a remporté mardi soir le Grand Prix de la quatrième édition du concours organisé par Docler Holding. Sa technologie, qui détecte l’émotion de la voix, est déjà commercialisée dans 50 pays. La française Sniffy et la luxembourgeoise Mu Design complètent le podium.