Échanges énergiques à la Chambre

12 Mars 2018 Par Paperjam.lu
Maroš Šefčovič
Maroš Šefčovič aux côtés du président Mars Di Bartolomeo et des députés Henri Kox et Franz Fayot.
(Photo: Chambre des députés)

Les objectifs climatiques de l’Union européenne et le développement de l’électromobilité ont été les principaux thèmes abordés ce lundi entre le vice-président de la Commission en charge de l’Énergie, Maroš Šefčovič, et les députés de trois commissions du Parlement.

Vice-président de la Commission européenne en charge de l’Énergie, Maroš Šefčovič était ce lundi en visite à la Chambre des députés où il s’est entretenu avec le président Mars Di Bartolomeo, de même qu’avec les députés membres des commissions de l’Environnement, de l’Économie ainsi que des Affaires étrangères et européennes.

Évoquant les objectifs énergétiques et climatiques de l’Union pour 2020 et 2030 ainsi que la politique européenne en matière de mobilité et d’innovation, Maroš Šefčovič a souligné que les États membres devaient «faire leurs devoirs» et élaborer des plans nationaux, notamment en matière d’énergies renouvelables ou de réduction des émissions de CO2.

Cette vision a été partagée par les députés qui, pour leur part, se sont demandé si les objectifs proposés par la Commission européenne dans son cadre pour le climat et l’énergie à l’horizon 2030 étaient assez ambitieux pour être compatibles avec l’accord de Paris.

Un autre point abordé a été celui de l’électromobilité en Europe, qui a amené les parlementaires luxembourgeois à exprimer leur souhait de voir davantage de bornes de recharge déployées un peu partout en Europe.

Toujours sur ce thème, ils ont insisté sur le fait qu’investir dans la recherche pour créer des batteries performantes et abordables pour les voitures électriques devrait également être une priorité de l’Union européenne et de ses États membres.

Une priorité comme l’est également la sûreté nucléaire selon le vice-président de la Commission européenne, qui a reconnu que l’énergie atomique suscitait toujours une vive controverse au sein des pays membres de l’Union européenne.

La rédaction a choisi pour vous

Les 28 ont trouvé une position commune sur plusieurs projets de réformes au sein du paquet «Énergie propre».

19 Décembre 2017

Les États membres de l’UE, réunis lundi à Bruxelles pour discuter de la réforme à venir du marché de l’électricité, se sont accrochés aux tarifs réglementés en faveur des consommateurs les plus vulnérables, contre l’avis de la Commission.