Duco signe avec la Société Générale

10 Octobre 2018 Par Jonas Mercier
La banque française utilisera désormais la plate-forme innovante de la fintech pour automatiser les principaux processus de rapprochement dans tous les secteurs d’activité.
La banque française utilisera désormais la plate-forme innovante de la fintech pour automatiser les principaux processus de rapprochement dans tous les secteurs d’activité.
(Photo: Shutterstock)

La fintech britannique a annoncé mardi la signature d’un accord avec la banque française, qui utilisera désormais sa plate-forme pour automatiser les processus de rapprochement dans l’ensemble du groupe, écrit le Wort.

Bonne nouvelle pour l’un des membres de la Lhoft. Duco a annoncé hier la signature d’un partenariat important avec l’ensemble du groupe Société Générale.

La banque française utilisera désormais la plate-forme innovante de la fintech d’origine britannique pour automatiser les principaux processus de rapprochement dans tous les secteurs d’activité.

Mutualiser les coûts

Ce changement devrait améliorer considérablement l’efficacité des systèmes existants, qui étaient jusqu’à présent basés sur des feuilles de calcul. En outre, la Société Générale utilisera également l’API de Duco pour lui permettre d’offrir à ses clients ces nouveaux services dans le cadre de ses activités sur les marchés de capitaux.

«Avec la technologie du machine learning et les modèles de livraison basés sur le cloud computing, qui sont désormais matures, l’industrie financière passe par une transformation majeure et se dirige vers des services plus agiles, comme ceux que propose Duco, qui mutualisent les coûts et éliminent le travail manuel inutile», indique dans un communiqué le CEO de la fintech, Christian Nentwich.

La rédaction a choisi pour vous

Big four ou start-up, les premières utilisations de la blockchain au Luxembourg se font surtout dans le secteur financier.

12 Décembre 2018

C’est d’abord dans le secteur financier que cette technologie trouve des applications pratiques au Luxembourg. Mais les autorités se montrent proactives pour encourager de nouvelles utilisations.

«On ne peut pas dire que la blockchain est incompatible avec le RGPD», indique la Commission nationale pour la protection des données.

11 Décembre 2018

Traçabilité, décentralisation, transparence… Ces atouts de la blockchain ne deviennent-ils pas des freins à son adoption à l’heure du RGPD? Certains aspects sont tout simplement incompatibles, mais les régulateurs se disent ouverts pour réfléchir à des solutions.