Du Pfaffenthal au funiculaire en navette autonome

21 Septembre 2018 Par Jonas Mercier

Le collège échevinal de Luxembourg-ville a inauguré jeudi deux navettes autonomes qui circuleront entre l’ascenseur du Pfaffenthal, le funiculaire et le cimetière du Val des Bons-Malades. Mené en collaboration avec le transporteur Sales-Lentz, ce projet pilote durera six mois avant qu’un premier bilan soit tiré.

Élus, journalistes ou simples badauds, ils étaient une cinquantaine de personnes à assister au premier essai de la petite navette 100% autonome inaugurée jeudi par la Ville de Luxembourg et le transporteur Sales-Lentz, dans le quartier du Pfaffenthal.

À partir de ce vendredi, le véhicule reliera l’ascenseur panoramique au funiculaire, puis au cimetière du Val des Bons-Malades. Un parcours qu’il couvrira toutes les 15 minutes, entre 7h et 21h et du lundi au vendredi. Cette navette pourrait être doublée durant les heures de pointe, pour réduire de moitié le temps d’attente.

Elle pourra accueillir une quinzaine de personnes et roulera à une vingtaine de km/h. Même s’il n’y a pas de chauffeur, un opérateur sera présent en permanence dans la navette pour contrôler son bon fonctionnement et intervenir en cas de problème.

Un certain potentiel

Pour la Ville de Luxembourg, il s’agit d’un projet pilote en collaboration avec la Commission européenne et une société privée, mais qui n’engage pas la municipalité. La bourgmestre, Lydie Polfer, tient d’ailleurs à préciser qu’il faut attendre de connaître les résultats de ce premier test avant de tirer toute conclusion.

La Ville voit tout de même un certain potentiel dans cette nouvelle solution de déplacement, notamment pour desservir «des endroits moins accessibles par d’autres moyens de transport, comme certains quartiers résidentiels ou certaines zones commerciales», précise un communiqué.

Le coût du projet sur la durée des six mois est estimé à 140.000 euros.

Une navette qui a fait ses preuves

La navette produite par l’entreprise Navya a déjà fait ses preuves. Il s’agit en effet d’un véhicule de série, qui roule déjà dans plusieurs villes européennes comme Lyon, Copenhague et Genève.

Pour Sales-Lentz, c’est une façon de mettre un pied dans la mobilité du futur et de développer un savoir-faire dans ce créneau. Mercredi, le transporteur mettait en service une autre navette Navya, cette fois-ci à Contern, entre la zone d’activité de Contern et la gare de la ville.

La rédaction a choisi pour vous

07 Juin 2018

Une démonstration de la navette autonome Navya acquise par Sales-Lentz a eu lieu ce jeudi sur le circuit de test de Goodyear à Colmar-Berg, dans le cadre de l’Automotive Day. Paperjam est monté à bord et vous emmène faire un tour.

04 Juin 2018

Le SnT, bras technologique de l’Uni, a développé un système permettant à un véhicule d’accélérer, de freiner et de tourner sans intervention humaine. Il entend maintenant continuer ses recherches avec des partenaires privés.

Le taxi autonome développé par la start-up française Navya est actuellement en phase de test et pourrait rouler en conditions réelles à partir de 2019.

24 Mai 2018

Plusieurs grands acteurs des transports sont venus présenter leurs innovations au salon Viva Technology de Paris, qui se déroule jusqu’à samedi. L’analyse de données et la collaboration avec des start-up deviennent des standards dans cette industrie, qui se focalise désormais sur l’expérience client.