«Distinctive et ouverte»

13 Août 2017 Par Céline Coubray
valentiny dubai
«L’objectif visé était de provoquer une visite émotionnelle.»
(Illustration: Valentiny hvp architects)

Suite à l’appel à projets pour le pavillon luxembourgeois à l’Exposition universelle de Dubaï en 2020, 19 projets ont été soumis. Si Metaform a remporté la consultation en collaboration avec The Space Factory, 18 autres candidats avaient également proposé un projet qu’Archiduc.lu vous présente dans cette série. Aujourd’hui, le projet mené par Valentiny Hvp Architects, en collaboration avec Triad pour la scénographie.

Pouvez-vous nous expliquer le concept de votre projet?

«L’objectif visé était de provoquer une visite émotionnelle qui constituerait une symbiose parfaite entre l’architecture et l’exposition.

Distinctive et ouverte doit être l’architecture du pavillon.

Mais au-delà de cela, de nombreux autres composants marquent de leur empreinte la conception du pavillon.

La tendance vers l’‘openness’ permet aux entreprises et aux structures administratives une ouverture vers l’extérieur. La rencontre de nouvelles technologies de communication et de nouveaux systèmes énergétiques a conduit à de nouveaux échanges commerciaux et économiques. Une révolution parallèle au sein de la partie communication permet d’organiser ce nouveau système énergétique dans le temps et dans l’espace. Ces conclusions ont une influence directe sur notre architecture. Une antenne parabolique sera intégrée à chaque ellipsoïde. Le récepteur devient ainsi partie intégrante du bâtiment. Du fait de l’installation des trois antennes paraboliques, il est possible de capter trois différents signaux simultanément. Ainsi, une connectivité maximale est atteinte.

Quelle est la caractéristique la plus forte de votre scénographie? 

«La caractéristique la plus forte de notre concept scénographique est certainement basée sur la symbiose parfaite entre l’espace et le contenu – il en résulte une très forte expérience émotionnelle pour le visiteur, un espace dans lequel on plonge, un monde virtuel et narratif avec une forte dramaturgie.

Depuis l’entrée du pavillon, le visiteur est mené le long d’une grande carte mondiale indiquant des faits impressionnants et guidant le visiteur jusqu’à l’intérieur - le Luxembourg - dans une expérience sublime: un panorama numérique énorme, un voyage captivant jusque dans l’espace, avec un message clair: pensées visionnaires et courage comme vecteurs de changement, faisant partie intégrante du passé, ainsi que du futur du Luxembourg.

En quoi votre projet répond-il à la question de l’économie circulaire?

«En Europe, le secteur de la construction absorbe environ 50% de la consommation de matières premières. En parallèle, l’industrie de la construction est responsable de 60% de la production totale de déchets. Étant donné que notre planète ne dispose que d’une quantité limitée de ressources naturelles, la question de la pénurie de ces ressources devient de plus en plus récurrente. Le pavillon est conçu selon la méthode ‘cradle to cradle’. Après leur utilisation, les produits sont démontés et ordonnés en catégories de matériaux primaires, puis engagés dans un cycle technique de recyclage. Ainsi, l’on préserve leur consistance noble et l’on évite les pertes de qualité d’un ‘downcycling’ (ou recyclage qui transforme les déchets en matière de moindre qualité).

Tous les matériaux intérieurs sont donc inoffensifs et recyclables. En conséquence, le pavillon est conçu pour être démontable, et il est produit à partir d’un maximum de matières premières secondaires. Ceci augmente considérablement l’efficacité des ressources. La production de déchets de construction est évitée tant que possible. Les déperditions ou déchets entrent également dans le cycle. Ainsi, le pavillon devient un dépôt de matières premières qui libérera à nouveau ses ressources, les proposant au réemploi comme base pour la production de nouveaux produits. En fin de vie, tous les éléments de construction sont recyclables, sans mesure d’incinération ou de stockage sur la décharge. Le terrain peut faire ainsi l’objet d’une renaturation, car il n’a subi ni dégradation ni contamination.»

Fiche technique

Titre du projet: «Smart Space - Open Minds»
Architecte: Valentiny Hvp Architects
Scénographe: Triad Berlin
Ingénieur:/
Surface envisagée: 4.485m²
Budget estimé: +/- 22,5 millions € (coûts de construction + scénographie + transport + démontage et reconstruction)

Lire toute l’interview et voir plus de photos sur Archiduc.lu.

La rédaction a choisi pour vous

Simmetrico

12 Août 2017

Suite à l’appel à projets pour le pavillon luxembourgeois à l’Exposition universelle de Dubaï en 2020, 19 projets ont été soumis. Si Metaform a remporté la consultation en collaboration avec The Space Factory, 18 autres candidats avaient également proposé un projet qu’Archiduc.lu vous présente dans cette série. Aujourd’hui, le projet mené par Simmetrico, y compris pour la scénographie.

Cédric Bellwald, président du Jeune Barreau

08:00

Entré au Barreau en 2009, Cédric Bellwald (Moyse & Bleser) endosse cet automne la présidence de la conférence du Jeune Barreau, succédant à Henry de Ron. Avec l’envie de faire avancer les dossiers qui tiennent à cœur aux 1.500 avocats ayant moins de 11 ans d’expérience — soit la majorité des avocats du Barreau qui en compte 2.400.