Direction et syndicats discutent bien

09 Février 2018 Par Paperjam.lu
LuxairGroup
Parmi ses engagements, la direction de LuxairGroup a pris celui de limiter le recours à des emplois saisonniers, qui sont par définition précaires.
(Photo: Maison moderne / archives)

L’absentéisme, l’organisation du travail ou encore la précarité de l’emploi ont fait l’objet de discussions cette semaine entre les syndicats du personnel et la direction de LuxairGroup. Avec quelques avancées significatives.

Les syndicats OGBL, LCGB et NGL-SNEP, ainsi que la direction de LuxairGroup ont évoqué ce vendredi, dans un communiqué commun, une entrevue qu’ils ont eue ensemble cette semaine pour faire un «état des lieux» du dialogue social au sein de l’entreprise.

Lors de cette réunion, il a été question de divers dossiers, dont la revalorisation des carrières, de l’absentéisme, de l’application du plan d’organisation du travail et de la précarité de l’emploi.

Selon les partenaires sociaux, le dialogue a été «constructif» et a permis à chacune des parties de trouver un terrain d’entente pour respecter d’un côté les prérogatives du comité mixte et de la délégation du personnel, et de l’autre répondre aux nécessités de production.

Un accord a notamment été trouvé dans le cadre de projet de prévention et de gestion de l’absentéisme pour lequel un plan d’action sera mis en place.

Les saisines de l’ONC maintenues

En matière de contrôle du plan d’organisation du travail pour les équipages, la direction de LuxairGroup s’est engagée à octroyer à la délégation du personnel un accès au système de planification dès que la protection des données à caractère privé sera garantie.

Les parties se sont également mises d’accord sur la nécessité de revoir la méthodologie et les outils du projet de classification de fonctions des salariés, et à respecter la finalité d’une charte datant de 2008 concernant la revalorisation des carrières selon de nouveaux descriptifs des postes.

La direction de LuxairGroup s’est également engagée à appliquer des mesures concrètes pour réduire la précarité des emplois au sein de LuxairGroup, en limitant notamment le recours à des emplois saisonniers.

Enfin, le groupe salarial du comité mixte et les trois syndicats maintenant toujours leurs saisines de l’Office national de conciliation (ONC), il a été décidé de part et d’autre de poursuivre les discussions pour «finaliser les points encore ouverts».

La rédaction a choisi pour vous

Famille Muller (de gauche à droite: Manou Emringer, Patrick, Jean, Carole et Edmond Muller): des moulins d’antan à l’industrie de pointe.

17 Août 2018

Coup d’œil sur les petites histoires qui jalonnent les sagas des grandes familles entrepreneuriales du pays présentées dans l’ouvrage «Histoires de Familles». Aujourd’hui, l’histoire de la famille Muller, fournisseur des petits pains du matin.