Digital Barriers, la 5e start-up de Tomorrow Street

11 Octobre 2018 Par Jonas Mercier
Zak Doffman, CEO de Digital Barriers
«La demande pour ce type d’objet connecté est en forte croissance et nous pensons que c’est le moment idéal pour rejoindre les familles de Tomorrow Street et de Vodafone, en combinant nos technologies uniques avec leur accès dans le monde entier», a indiqué Zak Doffman, le CEO de Digital Barriers.
(Photo: Matic Zorman)

L’accélérateur né d’un partenariat entre Vodafone Luxembourg et le Technoport a annoncé jeudi l’arrivée dans ses locaux d’une start-up spécialisée dans la vidéosurveillance en direct. C’est la 5e qu’il accueille depuis sa création, il y a tout juste un an.

Elle est britannique et compte parmi ses clients des organisations gouvernementales et commerciales de plus de 40 pays. Digital Barriers, la nouvelle pépite dénichée par Tomorrow Street, a été présentée ce jeudi dans les locaux de l’accélérateur situé au Kirchberg.

Spécialisée dans la transmission d’images haute définition en direct, elle propose plusieurs solutions de vidéosurveillance, à la fois pour des objectifs isolés et pour des lieux de fort trafic.

Ses services, qui s’intègrent sur la majorité des caméras connectées, sont proposés sur le cloud et utilisent une bande passante très faible, ce qui permet d’assurer une latence quasiment inexistante, même en passant sur des réseaux sans fil. La jeune pousse propose par ailleurs tout un tas d’outils d’analyse de vidéo, dont la reconnaissance faciale.

Se développer grâce au réseau de Vodafone

«La demande pour ce type d’objet connecté est en forte croissance et nous pensons que c’est le moment idéal pour rejoindre les familles de Tomorrow Street et de Vodafone, en combinant nos technologies uniques avec leurs accès dans le monde entier», a indiqué Zak Doffman, le CEO de Digital Barriers.

Il s’agit de la 5e start-up à rejoindre l’accélérateur né d’un partenariat entre Vodafone Luxembourg et l’incubateur public Technoport. Les quatre autres start-up sont LB Networks, Vizibl, Expeto et Azoomee. Lors de son lancement, en septembre dernier, Tomorrow Street s’est donné l’objectif d’accueillir 16 start-up.

Le modèle d’accélération choisi «consiste à permettre aux start-up matures de se vendre dans le vaste réseau mondial de Vodafone, composé de 26 sociétés d’exploitation, de plus de 50 partenaires, de 14.000 fournisseurs et d’une clientèle de plus de 500 millions de personnes», avait expliqué le CEO, Warrick Cramer, lors de l’inauguration.

La rédaction a choisi pour vous

«Nous avons acquis plus de 60.000 utilisateurs en quelques mois sur le marché africain, et nous avons donc besoin d’appliquer correctement un programme KYC conforme rapide et facile», explique Koosmik.

07 Décembre 2018

Koosmik, jeune pousse fintech spécialisée dans les services financiers mobiles et des solutions de porte-monnaie numérique, annonce un partenariat avec une autre start-up luxembourgeoise, Algoreg, pour accélérer son développement en Afrique.

La version Solo Pro en support plastique est déjà disponible à la vente sur le site de Coinplus pour 40 euros.

05 Décembre 2018

La start-up luxembourgeoise Coinplus lance une solution physique pour mettre en sécurité les codes d’accès à un compte en monnaie virtuelle. Elle espère que sa solution convaincra privés et institutionnels à franchir le pas.