Des stations potentielles à Junglinster et Fridhaff

29 Juin 2018 Par Paperjam.lu
La SNCT pourrait multiplier les stations de contrôle technique.
La SNCT pourrait multiplier les stations de contrôle technique.
(Photo: Licence C.C.)

D’après nos confrères de RTL, de nouvelles stations de contrôle technique pourraient voir le jour à Junglinster et Fridhaff, même si rien n’est encore décidé.

La Société nationale de contrôle technique (SNCT) a perdu son monopole, mais d’après nos confrères de RTL, de nouvelles stations de contrôle technique seraient à l’étude, en particulier à Junglinster et Fridhaff. Le Ministère du développement durable, joint par nos soins, a confirmé que des pourparlers étaient en effet en cours avec les deux communes, «mais pas seulement».

Quelque 450.000 contrôles sont effectués chaque année au Luxembourg, et l’attente est parfois longue, même si la situation s’est nettement améliorée, avec un système de rendez-vous quasi obligatoire désormais dans les centres de Sandweiler, Bissen, Esch-sur-Alzette et Wilwerwiltz.

Se démarquer de la concurrence

Le but serait pour la SNCT de se démarquer de la concurrence depuis l’ouverture des contrôles à certains acteurs privés, comme Dekra.

D’après RTL, des discussions avec les deux communes seraient en cours, sans que rien n’ait encore été acté.

La rédaction a choisi pour vous

07 Septembre 2016

Sept mois après l’entrée en vigueur de la fin du monopole de la Société nationale de contrôle technique, seul un acteur international a d’ores et déjà déposé un dossier de candidature. Il s’agit du géant allemand, leader européen du secteur.

07 Novembre 2017

Début 2012, la SNCT, la Société Nationale de Contrôle technique, inaugurait officiellement une nouvelle ère. Jusque-là, elle avait opéré comme département de la SNCT, rebaptisée SNCA en 2012, notamment responsable des immatriculations et de la gestion administrative des permis de conduire.

SNCT

05 Février 2018

Alors que Dekra offre désormais ses services aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers, la Société nationale de contrôle technique s’attend à subir les effets de la concurrence. Et mise sur son service et une meilleure communication envers ses clients.