Des projets pour le Luxembourg Future Fund

05 Octobre 2018 Par Jean-Michel Lalieu
Patrick Nickels, président du LFF: «Nous sommes parfaitement alignés sur la politique de développement et diversification économique du gouvernement.»
(Photo: Luc Deflorenne / archives)

En dressant son bilan de l’année 2017, le Luxembourg Future Fund annonce, sans citer de noms, quatre futurs investissements qui devraient faire progresser le secteur technologique au Grand-Duché.

Le Luxembourg Future Fund (LFF) a récemment fait le bilan de son année 2017 et envisagé les perspectives pour le futur.

Sans citer de nom, il annonce ainsi dans un communiqué avoir approuvé un investissement dans un fonds qui devrait s’établir au Luxembourg et qui investira dans des sociétés fintech au premier stade de développement.

Le LFF envisage aussi des co-investissements dans trois fintech. Une basée en Grande-Bretagne, une autre en Espagne et une autre originaire des États-Unis et active dans la sécurité. Toutes trois sont en train de développer des activités au Luxembourg.

Rappelons que le LFF est une initiative commune de la SNCI et du Fonds européen d’investissement (FEI). La SNCI y a injecté 120 millions d’euros et le FEI 30 millions. Il vise un triple objectif dans le but de diversifier l’économie nationale: attirer les jeunes pousses en phase d’amorçage ou de croissance, ainsi que des activités contribuant à l’innovation; attirer de nouvelles activités entrepreneuriales; développer indirectement l’écosystème luxembourgeois en capital-risque.

Au 31 mars 2018, le Luxembourg Future Fund a investi 20 millions d’euros dans le fonds Paladin European Cyber Fund, spécialisé dans la cybersécurité. Il a également co-investi, avec le fonds Lakestar II, dans les sociétés Crosslend et SolarisBank, et avec RRE Leaders Fund dans la société Spire Global, spécialisée dans le domaine spatial.

La rédaction a choisi pour vous

Schneider LFF

31 Mars 2015

La dernière ligne droite semble entamée pour le fonds d’investissement mis en place à la demande du gouvernement par l’intermédiaire de la SNCI et du Fonds européen d’investissement. On connaît désormais la date de son lancement officiel.

Sur la scène, de gauche à droite: Sundhevy Debrand, membre de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO) et Chief compliance officer chez Quilvest Luxembourg Services sa; Azaratou Sondo, Directrice générale adjointe en charge du Réseau à la Faîtière des caisses populaires du Burkina (FCPB); et Luc Vandeweerd, membre du Conseil d’administration de ADA.

10 Octobre 2018

La thématique de ce Midi aura décidément suscité beaucoup d’intérêt, à en noter les nombreuses questions des professionnels du secteur financier présents dans la salle. Ce 10 octobre à la Banque de Luxembourg, près de 100 personnes ont assisté au débat sensible de la finance inclusive face au terrorisme, entre la dirigeante de la plus grosse institution de microfinance au Burkina Faso et l’une des 900 membres de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO).

Le label ESG de LuxFlag est reconnu pour ses normes élevées et son évaluation rigoureuse des politiques de placement d’un fonds, son intégration ESG dans les processus d’investissement et ses critères d’exclusion.

09 Octobre 2018

Columbia Threadneedle Investments a le plaisir d’annoncer que son Fonds Threadneedle (Lux) European Social Bond Fund (le «Fonds»), lancé en mai 2017, a reçu le label ESG de la part de l’agence Luxembourg Finance Labeling Agency (LuxFlag).