Des intentions suivies d’effets

24 Novembre 2017 Par Paperjam.lu
SNCB
C’est désormais officiel: les prix des abonnements de train – à l’année comme au mois – seront moins chers pour les frontaliers belges à compter de ce 1er décembre.
(Photo: DR)

Suivant une lettre d’intention signée au début du mois, les exécutifs belge et luxembourgeois ont avalisé une série de décisions ce jeudi à Bruxelles, notamment en termes de mobilité – pour les frontaliers belges – et de défense.

Les gouvernements belge et luxembourgeois se sont rencontrés ce jeudi à Bruxelles lors d’une réunion où il a encore beaucoup été question de mobilité.

Conformément à une lettre d’intention signée à Arlon début novembre, il a été décidé, pour inciter les frontaliers belges à utiliser davantage le rail, que la SNCB mettra gratuitement à disposition des détenteurs d’un abonnement de train des parkings à proximité d’une vingtaine de gares.

En termes de tarification, les deux pays se sont aussi engagés à continuer à promouvoir l’abonnement FlexPass combiné au mPass, de manière à le rendre plus attractif encore, et en proposant à partir du 1er décembre une version trimestrielle de cet abonnement.

En complément, il a également été décidé de faire baisser à compter de cette même date le prix de tous les abonnements, entre les gares de la zone frontalière et le Luxembourg, de 13,50 euros pour les abonnements mensuels et de 135 euros pour ceux payés à l’année.

Du côté de la route et en matière de sécurité routière, Belges et Luxembourgeois ont décidé d’intensifier leurs efforts dans la lutte contre les infractions en renforçant la coopération entre leurs polices, notamment au niveau de l’identification des conducteurs fautifs.

Côté belge, cette coopération policière existe déjà depuis 2012 avec la France et depuis 2015 avec les Pays-Bas.

À souligner enfin qu’en matière de défense, la Belgique et le Luxembourg se sont entendus pour acquérir un simulateur de vol pour le futur avion A400 qu’ils exploiteront ensemble, des cibles intelligentes pour leurs camps d’entraînement militaires et un système satellite commun.

La rédaction a choisi pour vous

François Bausch et François Bellot, ministre fédéral belge de la Mobilité

06 Novembre 2017

Les accords trouvés en mai 2017 afin de «lever les freins» à l’utilisation du train par les frontaliers belges ont été officialisés ce lundi à Arlon par la signature d’une «lettre d’intention». Le prix des abonnements des navetteurs sera notamment revu à la baisse dès le 1er décembre.