Des chiffres en recul pour SES en 2017

23 Février 2018 Par Paperjam.lu
Karim Michel Sabbagh parle d’«une année de transformation cruciale pour SES».
(Photo: Business Wire)

Les chiffres sont globalement en recul pour SES, qui publie ce matin ses résultats annuels pour l’exercice 2017. Le bénéfice net atteint 596,1 millions d’euros, un recul de 38%.

Le groupe satellitaire SES vient de publier, ce matin, ses résultats pour l’exercice 2017.

Le chiffre d’affaires est en repli de 1,6%, à 2.035 milliards d’euros (-5,2% à périmètre comparable). La division SES Vidéo chute de -3,6% et SES Networks de 1,9%.

La marge d’Ebitda s’élève à 65,1%, contre 70,2% en publié en 2016 (66,7% à périmètre comparable), comme le groupe l’avait prévenu lors des résultats du troisième trimestre.

Le résultat net s’inscrit en recul à 596,1 millions d’euros (962,7 millions d’euros en 2016, dont une plus-value de 495,2 millions d’euros comptabilisée au titre de la consolidation d’O3b).

Le conseil d’administration propose un dividende 2017 par action de catégorie A de 0,80 euro contre 1,34 euro en 2016. «Alors que nous poursuivons notre adaptation au nouveau modèle opérationnel et financier et que nous investissons dans notre croissance future, nous avons décidé de ‘rebaser’ le dividende pour soutenir la croissance dans les années à venir au fur et à mesure du développement de notre activité», a expliqué Karim Michel Sabbagh dans un communiqué.

Nous avons décidé de ‘rebaser’ le dividende pour soutenir la croissance dans les années à venir.

Karim Michel Sabbagh, président du comité exécutif

M. Sabbagh, qui cèdera sa place de président du comité exécutif en avril à Steve Collar, estime que «2017 a été une année de transformation cruciale pour SES. Nous avons créé deux nouveaux pôles d’activité centrés sur le marché: SES Vidéo et SES Networks. Nous sommes désormais bien positionnés pour générer de la croissance à l’avenir».

Il admet que les performances opérationnelles ont été inférieures aux prévisions «en raison de difficultés persistantes sur le marché tout au long de 2017, auxquelles sont venus s’ajouter certains problèmes liés à l’état de santé de la flotte».

Pour l’année 2018, SES prévoit encore un recul de la marge d’Ebitda – entre 64,0% et 64,5% – avant de la voir revenir à 65% en 2020.

 A 13 heures, le titre perdait près de 9% à 10,75 euros à la Bourse de Luxembourg.

La rédaction a choisi pour vous

SES / satellite

23 Février 2018

SES dévoile ce vendredi ses résultats annuels pour 2017. Son titre connaît une véritable débâcle boursière depuis de longs mois. Les analystes se montrent réticents, alors que l’entreprise semble toujours en pointe dans l’industrie satellitaire. Retour sur une année compliquée.

12 Février 2018

L’annonce, lundi, du départ de Karim Michel Sabbagh du poste de président et CEO du leader mondial des opérateurs de satellites, apparaît comme une surprise. Mais cette décision, motivée pour raisons familiales, ne doit pas changer les objectifs de la société.