Dekra ouvert à tous au 1er février

19 Décembre 2017 Par Jean-Michel Hennebert
Thomas Reuter
Thomas Reuter, directeur technique de Dekra, a symboliquement effectué le premier contrôle technique d’un véhicule au Luxembourg lundi, lors de l’inauguration du centre de Bertrange.
(Photo; Nader Ghavami)

Annoncée début décembre, l’ouverture du premier centre de contrôle technique du géant allemand a été réalisée lundi après-midi. Au moins deux autres services devraient suivre dans les mois à venir.

La SNCT n’est officiellement plus le seul organisme de contrôle technique agrémenté au Luxembourg. Depuis lundi après-midi, et l’inauguration du premier centre de Dekra, au sein de la zone d’activité de Bourmicht, à Bertrange, les automobilistes ont désormais le choix. Évoquée depuis la rentrée 2016, l’arrivée du géant allemand au Luxembourg se fait en deux temps.

Depuis lundi, date de réception de l’agrément officiel de la part du ministère du Développement durable et des Infrastructures, seuls les professionnels peuvent prendre rendez-vous. Les particuliers, eux, devront attendre «le 1er février», selon Gerd Neumann, responsable de la succursale luxembourgeoise.

D’autres acteurs devraient d’ailleurs prochainement élargir l’offre dans les mois à venir, comme le bureau d’expertise Dasthy Allain. Luxcontrol, membre de TÜV Rheinland, a par ailleurs aussi formulé une demande, «mais rien n’est encore officiel», selon François Bausch (Déi Gréng), ministre du Développement durable et des Infrastructures. 

La rédaction a choisi pour vous

Dekra Luxembourg

08 Décembre 2017

Évoquée depuis septembre 2016, l’arrivée du géant allemand au Luxembourg a été officialisée ce vendredi. Avec un site à Bertrange, situé au sein du garage Goedert, la société devient officiellement le premier concurrent de la SNCT.

09 Novembre 2017

Le géant allemand du contrôle technique réaffirme sa volonté de venir concurrencer la SNCT sur ses terres d’ici la fin de l’année. Cependant, le leader européen du secteur se refuse à donner plus de détails. Principalement en raison de l’absence d’homologation officielle.

07 Septembre 2016

Sept mois après l’entrée en vigueur de la fin du monopole de la Société nationale de contrôle technique, seul un acteur international a d’ores et déjà déposé un dossier de candidature. Il s’agit du géant allemand, leader européen du secteur.