De nouvelles ambitions pour Lexus

12 Octobre 2017 Par Frédéric Antzorn
Lexus Luxembourg
Dans le nouveau showroom de Lexus ont été développés différents espaces de découverte, de configuration, de prévente et de livraison des modèles de la marque.
(Photo: Lexus Luxembourg)

Marque repère du luxe à la japonaise, Lexus compte d’ici 2020 doubler ses ventes au Luxembourg par le biais d’un nouveau showroom et du lancement d’un nouveau haut de gamme, le LC 500.

Créée en 1989 par Toyota, Lexus — la marque de luxe du groupe japonais — vient de célébrer un double événement dans la zone d’activités Bourmicht à Bertrange, à savoir l’inauguration d’un nouveau showroom dans lequel a été présenté le coupé LC 500, nouveau navire amiral de la marque.

Pour Christophe Wery, directeur des ventes de Lexus Luxembourg, les quelques centaines de milliers d’euros investis se justifient par les ambitions de Lexus — et de Toyota — de rapidement doubler leurs ventes en Europe, et donc également au Luxembourg, comme l’avait déjà confié durant l’été à Paperjam.lu Timothy Manuel, le nouveau CEO du groupe pour la Belgique et le Grand-Duché.

«Par ce nouveau showroom, nous ambitionnons de mieux nous faire connaître», poursuit-il, reconnaissant que les deux marques avaient jusqu’ici souffert d’un manque de travail de prospective, en passe d’être comblé.

Nouveau concept d’espaces

«Il faut aller vers le client et assurer une continuité dans notre relation avec lui», insiste Christophe Wery.

Le nouveau showroom participe à ce principe. Un principe d’ambiance «comme à la maison» à la japonaise, selon un nouveau concept pour lequel ont été développés différents espaces de découverte, de configuration, de prévente et de livraison des modèles de la marque.

Couvrant désormais tous les segments, Lexus — pour parvenir à son objectif de vente — va aussi tenter de s’inscrire durablement dans le marché fleet, duquel elle était absente, grâce notamment à une nouvelle équipe commerciale dédiée à ce marché. Celui-ci étant désormais ouvert à l’hybride et au tout électrique, avec au Luxembourg des avantages fiscaux proposés pour ces nouvelles technologies propres, Lexus compte s’y faire une place au soleil, forte d’une expérience de plus de 20 ans entamée avec la Prius.

Du concept car à la production en série

«Lexus n’a plus aucun modèle en diesel aujourd’hui, rappelle Christophe Wery. Nous proposons, comme Toyota, l’hybridation ou les moteurs essence, et nous nous dirigeons même vers le tout électrique pour lequel le groupe, à travers un consortium, va investir plusieurs milliards de dollars».

Ces arguments, combinés aux efforts de prospective et à des investissements dans les infrastructures et dans l’humain, devraient contribuer à donner plus de visibilité à Lexus sur le marché automobile luxembourgeois.

Une visibilité à laquelle contribuera aussi à coup sûr le LC 500, nouveau coupé de la marque. Officiellement présenté à Genève l’an dernier, le LC 500 représente la production en série d’un concept car qu’avait révélé Lexus en 2012.

Mêlant sportivité et luxe, ce modèle au design pour le moins audacieux et futuriste est proposé en deux motorisations: un V8 essence de 477 chevaux, et un hybride associant un V6 essence de 3,5 litres à deux moteurs électriques développant une puissance totale de 359 chevaux.

La mise à prix a été fixée au Luxembourg à un peu moins de 106.000 euros.

La rédaction a choisi pour vous