De nouveaux problèmes pour les trains Arlon-Luxembourg

28 Novembre 2018 Par Nicolas Léonard
De nouveaux problèmes techniques sont à déplorer depuis le 12 novembre.
(Photo: Shutterstock )

Le ministre fédéral belge de la Mobilité François Bellot (MR) a longuement répondu aux députés Benoît Piedboeuf (MR) et Anne-Catherine Goffinet (CDH) quant aux problèmes de la liaison des trains entre Arlon et Luxembourg. De nouveaux problèmes sont apparus depuis le 12 novembre.

Les députés Benoît Piedboeuf – président du MR de la province de Luxembourg et bourgmestre de Tintigny – et Anne-Catherine Goffinet (CDH) – échevine à Arlon – avaient adressé une longue série de questions au ministre belge de la Mobilité François Bellot (MR). Toutes en lien avec les problèmes connus par les travailleurs frontaliers qui se rendent à Luxembourg: trains supprimés, en retard, matériel défaillant, stationnement problématique...

353 trains supprimés en trois mois

Et des ennuis, il y en a eu. Le ministre a ainsi confirmé que 353 trains avaient été purement et simplement supprimés entre la Belgique et le Luxembourg du 1er septembre au 22 novembre. Et de pointer comme responsables les travaux entre Habay et Lavaux, mais pour lesquels l’avis de ralentissement a été levé à la mi-octobre. Mais aussi les ennuis de compatibilité entre le matériel belge et la tension de 25kV appliquée sur les rails au Luxembourg.

Les locomotives T13 de la liaison Bruxelles-Luxembourg ont connu des avaries de trois types, selon François Bellot:

  • Un problème technique de communication entre la voiture pilote et la locomotive, à présent résolu;
  • Des problèmes de mise à disposition des rames suite à des travaux de maintenance;
  • Des manipulations fautives des conducteurs, formés au matériel, mais n’ayant pas assez de pratique. Ce qui a été corrigé aussi via un «coaching» approprié.

De nouveaux retards

«La semaine du 5 au 11 novembre, la ponctualité de la ligne 162 s’est élevée à un niveau acceptable de 89,5%», a fait valoir le ministre.

Mais «la SNCB signale qu’elle constate à nouveau, depuis le 12 novembre, une détérioration de la ponctualité et une augmentation des avaries, auxquelles elle tente de remédier au plus vite».

Viville: pas avant la mi-2020

François Bellot a aussi évoqué la desserte entre Viville (Arlon) et Luxembourg. «Ni la SNCB ni les CFL ne disposent actuellement du matériel pour assurer de telles liaisons. Par ailleurs, l’infrastructure de Viville ne permet pas d’y installer un terminus.» L’offre pourra se faire, mais pas avant la mi-2020, une fois le chantier Lavaux-Habay terminé. Un lien direct vers Luxembourg, en collaboration avec les CFL, pourra alors être envisagé. Ce qui a été convenu lors d’une réunion qui a eu lieu le 21 novembre entre les CFL, la SNCB, les représentants du ministre Bausch (en charge des Infrastructures au Luxembourg) et ceux de François Bellot. 

La Région sollicitée pour le P+R

Quant aux parkings à Arlon, le ministre a rappelé que de nouvelles places étaient accessibles près de la gare depuis peu. Et qu’une offre supplémentaire était aussi faite le temps des travaux sur la E411.

Enfin, il a été question du fameux parking P+R. Le ministre a indiqué qu’il avait renouvelé sa demande auprès de la SNCB et du gestionnaire belge de réseau Infrabel pour établir une fiche commune dans le cadre de discussions avec la Région quant au financement prioritaire de ce projet, et d’un éventuel cofinancement par celle-ci.

Bref, la patience sera encore de rigueur un certain temps.

La rédaction a choisi pour vous

Les réponses du ministre Bellot sont très attendues par Benoît Piedboeuf et Anne-Catherine Goffinet.

27 Novembre 2018

François Bellot (MR), ministre belge en charge de la mobilité au niveau fédéral, sera soumis ce mercredi à une salve de questions et d’interpellations en commission de la Chambre. Plusieurs ont trait aux difficultés rencontrées par les navetteurs belges.