«De la Minett à la matière grise»

11 Janvier 2018 Par Thierry Raizer
Pierre Gramegna, ministre des Finances
Pour Pierre Gramegna, la place financière luxembourgeoise a su anticiper les nouvelles tendances à temps, notamment dans les fintech et la finance verte.
(Photo: Nader Ghavami)

«Optimiste» pour le futur du secteur financier, Pierre Gramegna n’oublie pas les femmes et les hommes qui travaillent chaque jour à son succès international, comme il l’a souligné mercredi soir.

Le ministre des Finances est intervenu mercredi soir durant la cérémonie célébrant le 10e anniversaire de Luxembourg for Finance, l’agence de promotion de la place financière. Pierre Gramegna a voulu délivrer un message d’optimisme tout en pointant des sujets structurants pour les prochaines années, dont les fintech et la finance verte.

Tout le gratin de la Place et ses figures avaient fait le déplacement pour cet événement organisé au Cercle Cité. 

 De nombreux représentants du secteur financier et de son écosystème avaient fait le déplacement.

Les fondateurs de l’agence, Luc Frieden alors qu’il était ministre des Finances et Fernand Grulms, son premier directeur, ont été particulièrement salués durant les discours.

En ouverture de la cérémonie rehaussée par la présence du Grand-Duc héritier, Nicolas Mackel a rappelé cet esprit de continuité puis d’accélération du travail de Luxembourg for Finance pour défendre une Place qui, en 10 ans, a dû s’adapter successivement à la déferlante réglementaire, aux «affaires», puis au Brexit qui a, contre toute attente, permis au Luxembourg de se positionner dans la «short list» pour des acteurs présents à Londres.

Il existe encore des banques européennes qui ne sont pas présentes au Luxembourg.

Nicolas Mackel, CEO de Luxembourg for Finance

Quant au travail à mener durant les prochaines années, Nicolas Mackel avait évoqué mercredi sur Paperjam.lu la poursuite du travail d’évangélisation sur certains marchés comme l’Inde, qui n’est présente via aucune banque.

«Je constate aussi qu’il existe encore des banques européennes qui ne sont pas présentes au Luxembourg, c’est aussi une idée pour les prochaines années», ajoute Nicolas Mackel, qui précise que la promotion s’effectuera aussi autour de thématiques, dont celle – très importante – de la finance verte.

«Je me rends dans deux semaines en Malaisie et les autorités viennent de me demander de leur expliquer l’action du Luxembourg dans ce domaine», notent Nicolas Mackel et son équipe, qui ont été décrits mercredi soir par Pierre Gramegna comme «increvables».

La rédaction a choisi pour vous

Immeuble Allegro au Kirchberg

12 Décembre 2018

Le gestionnaire d’actifs termine l’année avec une troisième acquisition immobilière. Après le siège d’Atoz au Findel et un nouvel immeuble à Bertrange, c’est Allegro au Kirchberg qui vient de passer dans son escarcelle.