Dans l’univers du bureau intelligent

02 Octobre 2018 Par Jeanne Renauld
Candi Carrera: «Demain viendra la réalité augmentée. Les gens qui travaillent de leur domicile seront projetés par hologramme au cœur de la salle de réunion, donnant l’illusion qu’ils sont dans la pièce.»
Candi Carrera: «Demain viendra la réalité augmentée. Les gens qui travaillent de leur domicile seront projetés par hologramme au cœur de la salle de réunion, donnant l’illusion qu’ils sont dans la pièce.»
(Photo: Shutterstock )

De la domotique à l’analyse des performances sportives ou encore du sommeil, les objets connectés font désormais partie de notre quotidien. Ils s’invitent dans nos bureaux et permettent d’améliorer la qualité de vie du personnel et sa productivité.

Les nouvelles technologies s’immiscent partout, jusque dans l’organisation de nos bureaux et de notre travail. Au Luxembourg, Microsoft a été l’une des premières entreprises à mettre en œuvre des locaux d’un nouveau genre.

«Depuis deux ans, nous avons déployé de nouveaux outils, afin de profiter des opportunités d’un bâtiment connecté, explique Candi Carrera, country manager de Microsoft Luxembourg. Nos salles de réunion sont par exemple dotées d’un objet connecté qui mesure la température, le niveau de CO2, la présence de COV, le taux d’humidité, etc. On peut ainsi évaluer en continu la qualité de l’air. L’appareil émet un signal coloré: bleu si celle-ci est bonne, orange si elle est moyenne, rouge si elle est mauvaise, indiquant qu’il faut laisser l’air se renouveler.»

Les données collectées à partir des objets connectés (IoT) et des équipements (chauffage, climatisation, compteur électrique, etc.) sont analysées grâce à une solution développée par la société vyzVoice, qui accompagne les entreprises dans la transformation digitale de leurs bureaux. «Sur base de ces données, nous produisons des tableaux de bord adaptés aux besoins des utilisateurs – employés, responsable RH, facility manager, etc. – et qui leur permettent d’optimiser la gestion de leur lieu de travail», précise Robert Spicer, CEO de vyzVoice.

Préserver les talents

L’installation de ces dispositifs en vogue aussi au Luxembourg répond à divers enjeux. «Les employeurs ont compris l’importance du bien-être en entreprise. De plus en plus d’études démontrent que la température et la qualité de l’air influencent non seulement le confort des collaborateurs, mais également leur productivité et leur santé. Ces éléments ont un véritable impact financier sur l’entreprise», souligne Robert Spicer.

Nous mettons tout en œuvre afin de préserver nos talents au sein de l’entreprise.

Candi Carrera, country manager de Microsoft Luxembourg

«Nous mettons tout en œuvre afin de préserver nos talents au sein de l’entreprise. C’est pourquoi nous veillons à leur proposer un environnement de travail qui maximise leur bien-être», ajoute Candi Carrera.

Grâce à la technologie, l’entreprise peut aussi améliorer ses performances environnementales. «Nous analysons en continu notre consommation d’électricité, d’eau et de papier, confie Manuel Salgado, facility manager de Microsoft. Chacun peut constater comment évolue l’utilisation de ces ressources et être sensibilisé à ces questions.»

L’employeur, de son côté, peut directement réagir. «Grâce aux indicateurs, nous pouvons faire preuve d’une plus grande proactivité. Si ceux-ci révèlent une baisse de température dans une pièce, nous pouvons directement adapter le chauffage, avant même que des employés viennent nous signaler le problème», poursuit-il.

Bientôt l’intelligence artificielle

L’évolution technologique touche aussi directement les modes de travail, facilitant la collaboration entre salariés. Chez Microsoft, on retrouve par exemple une technologie qui permet d’écrire sur grand écran, comme au tableau, et d’envoyer par e-mail les éléments retranscrits sous forme de notes.

«Demain viendra la réalité augmentée. Les gens qui travaillent de leur domicile seront projetés par hologramme au cœur de la salle de réunion, donnant l’illusion qu’ils sont dans la pièce. L’intelligence artificielle aussi, déjà fortement utilisée dans les processus industriels, va investir le bureau. Il se pourrait qu’un assistant personnel intelligent prenne vos rendez-vous, par exemple, confie Candi Carrera. Les technologies auront un impact substantiel sur la vie en entreprise. À nous d’être attentifs à ce qu’elles l’influencent positivement, pour aider l’humain, et non se substituer à ce dernier.»

La rédaction a choisi pour vous

La conception de nouveaux BTS est une initiative des lycées, mais une accréditation du ministère de l’Éducation est nécessaire pour leur mise en place.

13 Juillet 2018

Les lycées techniques d’Esch-sur-Alzette et des arts et métiers lancent dès septembre quatre nouveaux brevets de technicien supérieur (BTS) axés sur les nouvelles technologies. Tous ont été conçus en étroite collaboration avec les entreprises.