Comment tirer avantage du wifi dans les points de vente

11 Janvier 2019 Par Paperjam.lu
tablette achats magasin
Le wifi permet aussi de proposer une expérience de consommation nouvelle et personnalisée.
(Photo: AdobeStock/krunja)

Nous vivons dans un monde hyperconnecté où internet est devenu la principale source d’informations des consommateurs, pour l’achat en ligne comme en boutique. Les réseaux wifi gratuits proposés par les enseignes sont donc devenus de redoutables outils de vente.

Avec le développement du très haut débit mobile (aujourd’hui en 4G et demain en 5G), l’enjeu n’est plus d’offrir aux clients d’une boutique ou aux visiteurs d’un salon une connexion wifi gratuite pour surfer sur internet, mais bien d’utiliser le réseau sans fil pour identifier les clients et leur apporter des services à valeur ajoutée. C’est ce que l’on appelle le wifi marketing. L’objectif est simple: proposer une expérience de consommation nouvelle, le plus souvent personnalisée, afin de susciter de l’engagement chez le consommateur et l’inciter à revenir.

Toute la difficulté consiste à inciter le client qui franchit le seuil d’une boutique à se connecter automatiquement au réseau wifi de l’enseigne. Selon l’institut d’études iPass, en Europe, 433.210 commerces de détail proposent une connexion wifi. Autant dire que pour qu’un consommateur choisisse le réseau sans fil d’une enseigne plutôt qu’une autre, il convient de déployer des trésors d’ingéniosité et d’inventer des services à très forte valeur ajoutée.

Des infos ciblées pour guider et inciter

En matière de wifi marketing, le nerf de la guerre est la capacité à identifier le client. Une fois le visiteur reconnu, il reste à lui adresser la bonne information au bon moment, en exploitant les données collectées lors de ses précédents passages ou de ses incursions sur le site internet de la marque. En fonction du profil du visiteur, de son comportement, de ses habitudes et de ses goûts identifiés, les enseignes sont à même de délivrer des contenus et des outils susceptibles d’améliorer l’expérience consommatrice.

Stades, musées, aéroports, centres de congrès, hôtels ou salles de concert, les réseaux wifi gratuits déployés dans ces lieux sont devenus de formidables outils de marketing ciblé. Quand un client s’intéresse à un produit donné dans le point de vente, le marketing de proximité permet de lui suggérer des informations additionnelles, comme des vidéos explicatives, une visite virtuelle sur les lieux de production. Des contenus à picorer, qui éclairent le consommateur, l’incitent à passer davantage de temps dans la boutique et à découvrir d’autres produits propres à le séduire. De simples QR codes apposés sur les étiquettes peuvent ainsi conduire à des contenus additionnels.

Si l’efficacité d’un dispositif de wifi marketing est indéniable, il requiert d’infinies précautions. Le consommateur qui accorde sa confiance à une enseigne ne veut pas être déçu. Il s’agit donc de tout mettre en œuvre pour que l’expérience connectée se déroule au mieux, tant au niveau des informations distillées que de la confidentialité et de la sécurité des données des utilisateurs. À l’heure du RGPD, il s’agit de ne pas prendre le moindre risque.

La rédaction a choisi pour vous

La modélisation numérique permet aux différents acteurs de transmettre les bonnes informations aux bonnes personnes et au bon moment.

18 Janvier 2019

Le secteur du bâtiment et des travaux publics est engagé dans un vaste processus de transition numérique. Pierre angulaire de cette révolution, la maquette numérique, ou BIM, modifie en profondeur la manière dont on conçoit et construit, mais aussi les relations entre les intervenants d’un projet.

Le cloud hybride allie la puissance quasi illimitée et évolutive du cloud public, avec la flexibilité et l’agilité du cloud privé.

04 Janvier 2019

Un cloud hybride combine des serveurs installés au sein même de l’entreprise et des ressources de stockage mises à disposition par un cloud public. Cet environnement répond aux exigences de performances et de sécurité des entreprises.

Le BYOD pose plusieurs problèmes, notamment concernant l’usage des données depuis l’avènement du RGPD.

21 Décembre 2018

Le principe est simple: l’entreprise permet à ses collaborateurs d’utiliser leur propre ordinateur portable ou leur smartphone au bureau pour remplir leurs missions. Une idée séduisante, mais qui soulève un certain nombre de questions.