Claudio Clori officiellement aux manettes de l’Ana

16 Avril 2018 Par Jean-Michel Hennebert
Ana
La nomination de Claudio Clori comme nouveau directeur de l’Ana intervient six mois après le départ de John Santurbano et est valable jusqu’au 1er avril 2025.
(Photo: Mike Zenari / archives)

L’ancien directeur adjoint de l’Administration de la navigation aérienne (Ana), qui occupait la fonction de directeur faisant fonction depuis le départ de John Santurbano en septembre dernier, a été officiellement nommé directeur par publication au Mémorial B ce week-end.

Six mois après le départ volontaire de John Santurbano pour prendre la tête du Maastricht Upper Area Control Centre (Muac), le nom de son successeur à la tête de l’Ana a été officialisé. L’édition du Mémorial B datée du 13 avril indique ainsi que Claudio Clori, ancien directeur adjoint de l’administration en charge de la gestion de l’espace aérien luxembourgeois, est «nommé directeur de la même administration pour une durée de sept ans avec effet au 1er avril 2018».

Si son prédécesseur avait dû attendre trois ans avant de voir son titre de faisant fonction disparaître, les choses sont allées bien plus vite pour le nouveau directeur, en raison notamment de la situation de l’administration qui sort à peine d’un long conflit avec le ministère du Développement durable et des Infrastructures, son ministère de tutelle.

Claudio Clori (tout à droite sur l'image), nouveau directeur de l'Ana, lors de la présentation de la certification de l'aérodrome en décembre 2017. (Photo: MDDI)

Claudio Clori, ici tout à droite de l’image, lors de la présentation de la nouvelle certification de l’aérodrome du Findel, en décembre 2017. (Photo: MDDI)

Qualifié de personne «joviale», «capable de se mettre à la place des autres dans la gestion de conflits» et «de connaisseur des dossiers» par plusieurs fonctionnaires de l’Ana, Claudio Clori possède un parcours bien différent de son prédécesseur. Si John Santurbano avait fait toute sa carrière au Findel en gravissant tous les échelons, le nouveau directeur a débuté sa carrière dans le secteur privé avant d’intégrer la fonction publique. Longtemps spécialiste des questions de sécurité, santé et environnement, que ce soit chez ICE ou Avery Dennison, le nouveau directeur de l’Ana a intégré l’administration en 2012 comme responsable des programmes stratégiques, comme l’installation du radar sol. Il était devenu directeur adjoint en 2016.

En poste jusqu’en 2025, Claudio Clori gère désormais une administration réorganisée dans le cadre de la nouvelle certification obtenue par l’aérodrome, où les responsabilités sont partagées avec Lux-Airport, l’Ana gardant en charge tous les aspects liés à la piste, les taxiways et les alentours immédiats. En décembre dernier, lors de la présentation officielle de la nouvelle certification, celui qui n’était alors que directeur faisant fonction assurait être «heureux de la mise en place de nouveaux flux de communication». Pour compléter le nouvel organigramme, reste désormais à nommer un nouveau directeur adjoint. Ce qui devrait être le cas dans les semaines à venir.

La rédaction a choisi pour vous

John Santurbano Ana

25 Septembre 2017

À peine le conflit éteint entre le personnel de l’Administration de la navigation aérienne (Ana) et le MDDI, les fonctionnaires viennent d’apprendre que John Santurbano quittait ses fonctions pour rejoindre le Muac, instance de supervision aérienne d’une partie de l’Europe.

Si le conflit au sein de l’Ana est officiellement clos, l’inconnu demeure sur l’avenir de l'administration. Celui au sein de Lux-Airport suit son cours...

26 Décembre 2017

Si le conflit autour de l’Administration de la navigation aérienne a été résolu fin octobre, après plus d’un an de tensions vives, la situation au sein de l’aéroport n’en demeure pas moins compliquée, tant les ambitions de développement sont grandes.

24 Octobre 2017

La troisième réunion de médiation organisée ce mardi pour régler le conflit qui oppose les fonctionnaires de l’Administration de la navigation aérienne (Ana) à leur ministère de tutelle a abouti à la mise sur pied d’un «texte définitif». Reste à l’entériner officiellement.