Chasseur de têtes par ricochet

02 Mai 2018 Par Jonas Mercier
Márton Fülöp
Márton Fülöp: «Depuis quatre ans, nous avons essayé différentes méthodes pour trouver les candidats dont nous avions besoin et nous avons constitué une base de données importante.»
(Photo: Maison moderne / archives)

Après avoir recruté près de 200 informaticiens ces trois dernières années, Docler Holding est passée de l’autre côté de la barrière pour proposer ses propres services de recrutement. Une initiative qui soulève déjà beaucoup d’intérêt… notamment de la part des agences de recrutement.

Saisir les opportunités quand elles se présentent. Voici ce que pourrait être la devise de Docler Holding, connue pour sa technologie de partage de vidéos sur internet. Après avoir développé pour ses propres besoins tout un processus de recrutement spécialement dédié aux profils IT, le groupe propose depuis février son expertise à d’autres entreprises. «Depuis quatre ans, nous avons essayé différentes méthodes pour trouver les candidats dont nous avions besoin et nous avons constitué une base de données importante», explique Márton Fülöp, chief operating officer (COO) de Docler Holding.

Depuis 2015, Docler Holding a recruté quelque 180 informaticiens, pour un effectif total de 280 employés, mais a dû survoler des dizaines de milliers de CV pour trouver les perles rares. Aujourd’hui, elle dispose dans son système de 15.000 profils de candidats plus ou moins qualifiés, dont certains prêts à venir au Luxembourg. «Pour une raison ou une autre, nous avons décidé de ne pas les retenir, mais cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas dignes d’intérêt», ajoute Valentina Brysina, responsable du recrutement chez Docler Holding. Trois entreprises locales se seraient montrées intéressées par ce nouveau service, dont une agence de recrutement. «Au Luxembourg, ces structures sont plutôt habituées à chasser des profils de financiers, de juristes ou d’auditeurs, mais le recrutement de spécialistes IT nécessite des méthodes très différentes», ajoute-t-elle.

Oublier LinkedIn

«Les cabinets de recrutement se détournent de ce type de requêtes, car ils peinent à trouver des candidats, et leur investissement en temps est trop important», confirme l’entrepreneur Eric Busch, fin connaisseur de cette problématique. Après avoir fondé le cabinet Lancelot, spécialisé dans le recrutement d’informaticiens, il a lancé début avril la plateforme Nexten.io, qui propose un accès à une base de données paneuropéenne de profils IT.

«Les spécialistes les plus qualifiés sont tellement sollicités qu’ils se ferment comme des huîtres. Il faut savoir les approcher pour espérer les intéresser», continue Eric Busch. Un constat partagé par Docler Holding, qui avoue avoir tenté d’externaliser ses activités de recrutement, avant de se rendre compte que peu de sociétés sur le marché maîtrisaient ce secteur. «Ces développeurs n’ont pas de profil Linkedin et ne répondent pas aux e-mails, complète Márton Fülöp. Ensuite, il faut leur vendre le pays, ce qui est plus difficile que de leur vendre l’entreprise.»

Quels sont les plans de Docler Holding pour cette nouvelle activité? «Ils dépendront de la demande, nous répond-on. Nous misons pour le moment sur une croissance organique, mais nous avons l’objectif de faire grossir ce service, car nous pensons que le besoin au Luxembourg est important.» Pour l’instant, seule Valentina Brysina travaille à plein temps sur ce nouveau service. Elle devrait être bientôt épaulée par deux nouvelles recrues. 

La rédaction a choisi pour vous

Docler Holding

23 Février 2018

Docler Holding lance ses services de recrutement en IT. Reconnu pour son excellence dans le recrutement IT, Docler Holding a décidé de partager son pôle de talents et son savoir-faire avec les secteurs privés et publics, ainsi que les nombreuses communautés techniques locales.