«Cette levée de fonds soutient notre croissance»

09 Août 2018 Par Jonas Mercier
«Nous avons pu étendre notre centre de R&D dans de nouveaux bureaux à Capellen», déclare Jean-Philippe Hugo, le CEO de Wizata.
«Nous avons pu étendre notre centre de R&D dans de nouveaux bureaux à Capellen», déclare Jean-Philippe Hugo, le CEO de Wizata.
(Photo: Wizata)

Que deviennent les start-up qui ont fait l’actualité en ce début d’année? Paperjam est allé prendre des nouvelles de 10 start-up luxembourgeoises en pleine croissance. La série continue avec Wizata, qui a reçu la confiance du Digital Tech Fund en mai. Son CEO, Jean-Philippe Hugo, a répondu à nos questions.

Monsieur Hugo, qu’avez-vous fait ces six derniers mois?

«Les mois précédents, la levée de fonds de mai a été consacrée à finaliser notre dossier à destination des investisseurs, parachevant un travail de longue haleine mené parallèlement aux activités quotidiennes de Wizata.

La défense de l’entreprise et de ses solutions a été portée par l’ensemble de l’équipe, permettant de confirmer son potentiel et ses solutions. Parmi les centaines de projets reçus sur un an, le Digital Tech Fund a pu valider la qualification de Wizata pour l’investissement, ce qui a permis à notre start-up de mettre en place, ces dernières semaines, les premiers axes de développement de la société.

Pourquoi cela a-t-il été une étape importante?

«C’est une étape cruciale pour la société, ses solutions et toute l’équipe, car cette levée de fonds soutient clairement la croissance et facilite le développement de l’entreprise et de ses produits.

Cet investissement de 1,5 million d’euros, dont 500.000 euros auprès du Digital Tech Fund, a permis à la société de renforcer son agilité et sa rapidité de réaction face à un marché de l’IA en pleine croissance et des entreprises de plus en plus soucieuses de tester le potentiel de ces technologies innovantes.

Nous sommes actuellement en phase d’industrialisation.

Jean-Philippe Hugo, CEO de Wizata

Nous avons notamment pu étendre notre centre de R&D dans de nouveaux bureaux à Capellen, afin d’améliorer nos solutions innovantes à destination des entreprises manufacturières du monde entier et d’implanter le meilleur de l’IA sur les lignes de production. Ayant déployé nos solutions en production chez plusieurs clients, nous sommes actuellement en phase d’industrialisation avec la création de produits.

Et qu’allez-vous faire durant les six prochains mois?

«La réalisation du plan de développement se poursuit. Les axes cruciaux de cette croissance dans les six prochains mois seront, entre autres, la poursuite du développement de produits par notre équipe R&D, l’engagement de ressources pour soutenir la stratégie mise en place, mais aussi le développement de la société au niveau international, supporté notamment par la création de deux nouvelles implantations en Allemagne et en France, en complément de la Belgique et du Luxembourg.»

Fiche d’identité

  • Date de création – Août 2014
  • Localisation – Capellen
  • Capital social – 870.000 euros
  • Levées de fonds – 1,5 million d’euros
  • Actionnaires – Jean-Philippe Hugo, Philippe Maes, Dario De La Puente, Olivier Dal Zuffo et le Digital Tech Fund

La rédaction a choisi pour vous

Wizata dispose d’une expertise particulière dans le domaine de la métallurgie et compte comme client ArcelorMittal, Paul Wurth et Aperam.

04 Juin 2018

La start-up luxembourgeoise propose d’optimiser le rendement des lignes de production de l’industrie manufacturière grâce à du machine learning. Elle travaille notamment avec ArcelorMittal. Le fonds public-privé luxembourgeois a investi 500.000 euros, dans le cadre d’une levée d’1,5 million, pour accélérer son développement.

07 Août 2018

Que deviennent les start-up qui ont fait l’actualité en ce début d’année? Paperjam est allé prendre des nouvelles de 10 start-up luxembourgeoises en pleine croissance. La série continue avec Passbolt, qui a lancé la version payante de sa solution de gestion des mots de passe en début d’année. Son CEO, Kevin Muller, a répondu à nos questions.

08 Août 2018

Que deviennent les start-up qui ont fait l’actualité en ce début d’année? Paperjam est allé prendre des nouvelles de 10 start-up luxembourgeoises en pleine croissance. La série continue avec Bitvalley et son projet Ibisa, récompensée par le Prix de la finance inclusive lors des derniers Fintech Awards, en juin. Son CEO, Maria Mateo-Iborra, a répondu à nos questions.