Ça s’est passé en mai (2)

08 Août 2017 Par Camille Frati
Destenay
L’époux du Premier ministre Xavier Bettel a pimenté la traditionnelle photo des Premières dames, en marge du sommet de l’Otan.
(Photo: L'Avenir.net)

La deuxième quinzaine du mois de mai a été marquée par la modernisation de la Place, les révélations sur la crise en cours au sein du Fonds du logement et l’irruption du mari de Xavier Bettel sur la scène people internationale.

Ambiance contestataire dans le secteur financier en cette fin de mois de mai: l’ABBL met le feu aux poudres lorsqu’elle recommande à ses membres de se dispenser de verser la traditionnelle prime de juin à ses salariés. Un appel très mal perçu par les syndicats, en pleine négociation de la convention collective du secteur.

Côté régulateur, le printemps est l’occasion de délivrer sa circulaire de fond sur le cloud, en préparation depuis un an, et qui vise à encadrer l’externalisation des services faisant appel aux infrastructures de cloud computing. Une petite révolution pour une Place qui se doit de rester à la page.

Sur la scène politique, Jean Asselborn continue de coiffer ses collègues au classement du politicien le plus apprécié des Luxembourgeois. Le Politmonitor de printemps révèle également l’inquiétant manque de notoriété de Claude Wiseler, aspirant Premier ministre, à l’issue des prochaines élections, parmi les plus jeunes électeurs.

Gauthier Destenay, Premier gentleman au sommet

Mais c’est Gauthier Destenay, époux du Premier ministre Xavier Bettel, qui pourrait être désigné «Homme du mois de mai 2017», tant sa présence lors du sommet de l’Otan à Bruxelles a déchaîné les passions au Luxembourg et au-delà de nos frontières. Premier conjoint de même sexe à rejoindre les First Ladies et autres Premières dames, c’est avec une apparente décontraction qu’il a côtoyé Melania Trump, Brigitte Macron, ou encore la reine Mathilde.

La fin du mois sportive dans les rues de Luxembourg, au détour d’un ING Marathon caniculaire, l’a également été sur le front judiciaire, avec un revers pour Lydia Mutsch, ministre de la Santé, dans sa défense du monopole du Laboratoire national de santé en matière d’analyses anatomopathologiques, et la résurgence de l’affaire Karachi via le Luxembourg, aboutissant à la mise en examen de l’ancien Premier ministre français Édouard Balladur, aujourd’hui octogénaire.

La rédaction a choisi pour vous

Macron

07 Août 2017

L’élection présidentielle française, le Brexit et quelques polémiques bien luxembourgeoises ont pimenté l’actualité de la première quinzaine de mai.